Faut-il donner des bonbons aux enfants ?

Faut-il donner des bonbons aux enfants ?

Ah les bonbons… C’est comme la boîte de Pandore. Une fois qu’on les a fait goûter à nos enfants, impossible de leur enlever de la tête, enfin plutôt de la bouche ! 

On le sait, donner des sucreries aux enfants est fortement déconseillé. Caries, diabète précoce, mauvaises habitudes alimentaires… Les menaces sont nombreuses.

Pourtant c’est difficile de leur refuser ce petit plaisir.
Après tout, pour qui l’enfance n’a-t’elle pas le délicieux goût des sucreries ? Que celui qui ne s’en est jamais délecté durant ses jeunes années lève la main !

Alors comment gérer cette épineuse question des bonbons ?
Voici quelques conseils à appliquer pour ne pas frustrer vos jolies têtes blondes sans culpabiliser pour autant.

A réserver aux occasions spéciales

Toutes les bonnes choses doivent être consommées avec modération. On peut manger de tout si on le fait raisonnablement et ce principe s’applique également aux enfants. Les sucreries doivent leur être données avec parcimonie, et surtout, être réservées à des occasions spéciales : un anniversaire, une fête, une récompense…

L’enfant doit apprendre que ce n’est pas un aliment qui fait partie de sa vie quotidienne mais que cela reste exceptionnel.
Pour autant il faut faire attention à ce que l’enfant n’associe pas bonbon et réconfort émotionnel.
Une sucrerie ne doit pas venir consoler chacun de ses chagrins ou bien il est à craindre qu’en grandissant il cherche à consommer du sucre chaque fois qu’il aura besoin d’une consolation. Évitons dès le plus jeune âge les mauvaises habitudes !

Leur apprendre le plaisir de manger

Il est essentiel d’éveiller chez nos enfants le plaisir de manger et de goûter des aliments variés. Un très jeune enfant n’a pas d’a priori sur les aliments. En pleine exploration de ses sens, c’est au contraire le moment idéal pour lui proposer d’assouvir sa curiosité en lui proposant le plus souvent possible de nouvelles choses à goûter.

Proposer aux enfants des repas et des plats variés va les aider à affirmer, au fur et à mesure, leurs propres goûts. Plus ils auront l’occasion de tester des saveurs différentes, plus ils seront aptes à consommer un large éventail d’aliments.

Même en proposant des aliments bruts, tels que les légumes et les fruits crus à l’enfant, il est important de lui en montrer les points positifs : sa jolie couleur, sa forme, la douceur de la peau veloutée d’une pêche par exemple, et d’essayer de décrire avec lui les goûts qu’il sent en les consommant : sucré, piquant, doux, salé…

Les repas doivent être un moment de plaisir, dans une ambiance décontractée et joyeuse, et les assiettes joliment présentées afin d’attiser l’appétit par tous les sens (vue, odorat…).
Si l’enfant associe dès le plus jeune âge le plaisir de manger à la convivialité d’un repas et à la variété des produits, il est probable qu’il ne se nourrira pas exclusivement de bonbons en grandissant !

©AnnaClick photo pour MAMAN VOGUE

Lire aussi :

Transmettre le sens du service à nos enfants

Comment donner confiance en soi à nos enfants ?

Marie Cauquil O'Kelly

La rédactrice M.OC

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue