Famille nombreuse, famille heureuse !

Famille nombreuse, famille heureuse !

Quelle femme, fille, épouse ou mère n’a jamais abordé ce sujet ? La famille, les enfants. Sans hésiter, aucune ! Cela fait partie de nos entrailles. Oui, la famille, plus exactement notre famille. Elle est le cœur de nos vies, de nos priorités, de nos soucis et de nos préoccupations.

Avoir une famille, certes, et nombreuse en plus ? Quelle idée !

Donner la Vie n’est-elle pas un des fruits de l’amour ? Du mariage ? D’une promesse ? Des époux se donnant l’un à l’autre, s’aimant de plus en plus en vérité, pour faire naître la vie. Des mamans qui se découvrent totalement dans ce rôle de mère, qui ont plus d’amour à partager qu’elles ne le pensaient, qui découvrent le sens du don dans leur quotidien, de l’organisation, de l’éducation, de la confiance en soi…
Être parents de famille nombreuse n’est pas forcément l’appel de tous ; peut-être un choix, un don, une folie…. Mais pourquoi pas vous ?

Les richesses de la famille nombreuse

A travers cette mini société, la famille nombreuse apporte de nombreux fruits pour les parents comme pour les enfants !
Vivre au cœur de ce foyer nous apprend le sens des responsabilités, de l’autonomie, de la vie en groupe (ses règles, ses franches rigolades.) etc.

Dès le plus jeune âge, nous apprenons à nous supporter les uns les autres et à participer activement à la vie de famille.

Grâce à cette structure familiale un peu particulière qui exige un certain sens du sacrifice, la famille nous permet de développer des qualités de partage et d’entraide qui vont à contre-courant de notre société bien trop individualiste à mon goût. Elle éveille davantage l’enfant à l’écoute des autres, à prendre soin de ceux qui en ont le plus besoin….

Qui dit famille nombreuse, dit aussi disputes, conflits mais surtout réconciliation, pardon. On joue, on rit, on pleure, on s’aime. Bref, c’est la vie !

Joie – Emerveillement – Unité de la famille  

« Ma plus grande joie en tant que mère de famille nombreuse est de donner de l’amour. » Elisabeth

« Ma plus grande joie : les voir rire entre eux sans notre intervention, lorsqu’ils s’entraident, quand ils créent leur complicité. » Valentine

Après avoir pu échanger avec Elisabeth et Valentine, deux mères de grandes tribus, nous pouvons constater que l’unité et l’harmonie d’une fratrie ne se fait pas en un clin d’œil. Peut-être seriez-vous heureux de connaitre les petits secrets qui peuvent changer le cours des choses ?

  • Un aspect spirituel : la prière en famille et/ou en couple : « Une famille qui prie est une famille unie » Mère Teresa
  • La communication, l’importance du dialogue avec son conjoint et ses enfants. Prendre le temps de s’asseoir et d’échanger.
    La place du couple est essentielle : privilégier des temps de dialogue (portables out, enfants couchés tôt, ambiance zen). La clef du bonheur : savoir communiquer et s’offrir de petits moments en amoureux. Une soirée rien qu’à vous !
    « Les dimanche soir, par exemple, fixez, une date dans la semaine ; une fois réservée, ne la changez sous aucun prétexte ! » Valentine
  • L’unité de la famille nait de la cohésion des parents dans l’éducation, de la solidité de l’amour conjugal, mais aussi de tous ces moments gratuits où l’on a pris le temps de jouer, de vivre ensemble en tenant compte de l’enfant dans la totalité de la fratrie comme dans son individualité.
    « L’avantage est qu’ils ne naissent pas tous en même temps. On apprend à les aimer au fur et à mesure qu’ils arrivent. » Valentine

L’histoire de vie de chaque enfant, de sa conception à son arrivée, permet de les aimer autant, mais différemment, avec leur personnalité, leur caractère, leur place dans la fratrie et leur histoire. 

La famille nombreuse en 2019

« De nos jours, il est difficile pour une femme de concilier travail et vie familiale. Le peu de considération, le peu de reconnaissance par l’entourage ou la société, sont autant de facteurs qui font qu’aujourd’hui une famille nombreuse peut faire peur. Le matériel a dominé le cœur. La femme n’est-elle pas faite pour le don ?» Elisabeth

 Nous pouvons nous demander si actuellement la famille nombreuse est vraiment reconnue pour ce qu’elle est ? Ne devrait-elle pas être davantage valorisée ? La société fait très peu pour nos grandes tribus !

La femme, l’épouse, la mère : cœur de la famille

N’est-il pas difficile voire mission impossible de passer de femme à épouse et mère à la fois ! Sacré challenge, non ?
Alors voici quelques pistes pour ne pas vous oublier, chères mamans !

La femme :

  • N’omettez pas que vous êtes avant tout cette jeune fille devenue femme qui a grandi et mûri entourée de copines, à papoter et à refaire le monde ! Que rien ne change, prévoyez toujours des sorties 100% « girly » entre amies.
  • Aussi pour aimer les autres, ne faut-il pas commencer par s’aimer soi-même ?
    D’où la nécessité de prendre du temps pour soi sans culpabiliser de prendre soin de soi. Se libérer du temps pour mieux donner est gage d’une qualité d’épanouissement dans votre vie de femme. C’est promis !

La mère :

Elle est le modèle, la référence, l’âme du foyer. Sa présence physique au cœur de la maison est source d’apaisement.

La mère doit pouvoir trouver son équilibre en fonction de ses désirs, de ce qui l’habite au fond de son cœur et de son contexte de vie (aspect financier, matériel et médical). En effet, elle doit toujours avoir en tête que si elle-même va bien, ses enfants se porteront tout aussi bien !

Ainsi, chères mamans, ne culpabilisez pas si vous avez besoin ou devez travailler ! Il suffit de trouver un job avec un rythme qui vous corresponde (mi-temps, 80%, horaires scolaires…). Enfin, ne vous forcez pas non plus à bosser si vous ne le souhaitez pas et que vous pouvez vous le permettre ! Être mère au foyer est un réel travail dans l’ombre à temps plein. Il vaut tous les diplômes du monde et cela devrait être bien davantage valorisé ! N’est-ce pas ? Soyez donc fière de vous occuper courageusement et patiemment de vos chers bambins bien aimés !

Mais avant tout…

Qu’on se le dise, la mère parfaite n’existe pas ! Il n’y a que des mères qui « font ce qu’elles peuvent » !
Etre une bonne mère, c’est AIMER ses enfants. Ils sont un cadeau du Ciel et il est de notre devoir de le préserver. Ils ont besoin d’amour, de tendresse, d’un peu de fermeté et encore d’amour.

Une famille nombreuse, c’est « encore » possible, aujourd’hui ! Alors, si vous sentez ce désir jaillir au plus profond de vous, sautez le pas ! Osons la famille nombreuse ! 😉

 

Clotilde d’Escayrac
Infirmière puéricultrice à la maternité Sainte Félicité en service de néonatalogie

Lire aussi :

TEMOIGNAGES Dans l’intimité des mères de familles nombreuses

Les familles nombreuses aujourd’hui : un beau défi ?

La famille est une grâce, chérissons-là !

© Crédits photos Nathalie Coster pour MAMAN VOGUE

Clotilde d’Escayrac

Clotilde est infirmière puéricultrice en service de néonatalogie à la maternité sainte Félicité.

A l'écoute des parents et des besoins de leur bébé, elle est particulièrement sensible à l'accompagnement à l'allaitement.

Pleine de vie, toujours le sourire aux lèvres, elle a de nombreux engagements, particulièrement dans la protection des plus petits.

La meilleure amie

C'est votre amie d'enfance, votre amie de toujours, votre grande soeur.
Elle a une vie elle aussi, bien chargée entre le boulot, les enfants, et les projets mais elle arrive toujours à trouver du temps pour vous conseiller, vous écouter et vous taquiner.
Bref, vous êtes fan.

Suivez ses conseils sur la page Facebook de Maman Vogue!

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue