Etre patient et faire confiance

Etre patient et faire confiance

« Chaparder, transi, auparavant, cadet, déchu… »

Oui, ma fille parle un peu comme un livre.

Pas parce qu’elle serait plus intelligente, du tout.

Mais parce que lecture et vie sont dans un prolongement pour elle, un fil que le quotidien, le contingent et les autres autour d’elle ne rompent pas.

Quand elle avait autour de trois ans, malgré mon naturel détendu, je me souviens que je comparais et m’inquiétais : elle est lente, dans la lune, elle cherche ses mots, on ne comprend pas toujours ce qu’elle dit…

On a parfois du mal à me croire quand je dis que la lecture l’a aidée à s’exprimer, pourtant c’est vrai ! Elle a appris à lire toute seule et tout à coup, les mots et les phrases se mettaient en place avec fluidité et élégance.

Aujourd’hui, nous avons bien compris que le langage est un outil qu’elle veut maîtriser parfaitement pour qu’il exprime le plus justement possible sa pensée. C’est souvent exaspérant parce qu’elle s’attache à des détails ou des mots qui nous semblent peu importants. Ou recommence plusieurs fois sa phrase jusqu’à ce qu’elle la satisfasse.

Alors que ce soit pour le langage, les nuits complètes, la propreté, la lecture ou encore le vélo… on ne redira jamais assez à une maman : « Ne t’inquiète pas, chaque enfant a son rythme, sois patiente, fais lui confiance. »

Et si cet exemple peut aider à se le rappeler, j’aurais l’impression d’avoir fait ma part !

Clarisse

@lesptitsblonds