Et si on organisait des vacances originales avec les enfants ?

Et si on organisait des vacances originales avec les enfants ?

Si pour beaucoup, les vacances sont l’occasion de cousinades chez les grands-parents ou de retrouvailles avec des amis en mode farniente, elles sont pour d’autres un moment privilégié en famille à la découverte de nouveaux horizons. Partons à la rencontre de trois mamans qui ont choisi de passer leur été à vélo, en camping-car ou en bateau !

En vélo avec Eric et Marie

« Vrais parisiens, nous avons l’habitude de tout faire en deux-roues et n’avons même pas de voiture pour partir en vacances. Souhaitant voyager écolo, l’idée est très vite venue de découvrir un pays étranger à vélo. Nous sommes ainsi partis trois semaines aux Pays-Bas avec notre aînée âgée d’à peine un an. C’était un pari fou ! Que nous avons renouvelé un autre été pendant un mois sur un circuit d’Allemagne vers le Danemark, puis l’année suivante en Suède avec nos deux jeunes enfants.

  • L’organisation

Dès le départ, nous avons investi dans du bon matériel. Mon mari a un vélo Canondale, moi un VTC (Vélo Tout Chemin) de qualité et les enfants une remorque Chariot Corsaire 2 places, référence dans le domaine. Idem pour la tente Vaude permettant d’être montée rapidement par une seule personne qu’il pleuve ou qu’il vente. Bien s’équiper est indispensable pour un tel road trip !

Avant de partir, nous téléchargeons les cartes Google et achetons un guide. Nous anticipons les étapes, mais souhaitons rester libres de passer plus de temps à un endroit si l’on veut.

Nous préparons des sacoches avec le strict minimum. Nous nous habillons en vêtements techniques. J’achète tous les produits en miniatures et constitue une trousse de secours avec l’aide de mon pharmacien. Au total, nous accrochons sept sacoches sur nos vélos.

Nous choisissons des pays tranquilles où il y a une vraie culture du deux-roues avec des espaces qui leur sont dédiés. Nous nous y rendons à chaque fois en train de nuit pour en profiter au maximum sur place.

  • Les avantages

On ressent une immense liberté à vélo. Si on est fatigués, on s’arrête. Nous sommes au contact de la nature et découvrons une nouvelle culture. Les gens sont avenants et proposent facilement leur aide.

Tout est plus simple. Nous faisons les courses au fur et à mesure, achetons des fruits et légumes aux producteurs sur le bord d’une route. Nous déconnectons totalement. Ce ne sont pas les vacances les plus reposantes et il ne faut pas avoir peur de braver la pluie sur plusieurs kilomètres ! C’est pourquoi à la fin du voyage, nous veillons à garder quelques jours pour nous reposer sur place.

J’aime aussi connaître une forme de détachement matériel. Je n’ai pas besoin de penser à comment m’habiller, ça change de ma vie parisienne !

  • La vie de famille

Nous nous adaptons au maximum au rythme des enfants. Nous nous arrêtons quand ils ont besoin de se dégourdir les jambes. Le soir, chacun a un cahier de voyage où il colle des souvenirs et dessine les moments forts de la journée. Lorsque nous nous arrêtons au camping, les enfants jouent facilement avec les autres, malgré la barrière de la langue.

  • Le coût

Au départ de Paris, nous passons à chaque fois par des compagnies ferroviaires étrangères pour limiter les coûts (la Deutsche Bahn notamment). En plus d’être moins chères, elles proposent des wagons spéciaux pour les vélos. Avec la SNCF, nous étions obligés de les démonter pour les ranger dans un sac Décathlon prévu à cet effet ! La galère ! Pour notre périple Allemagne-Danemark, nous avons dépensé 600€ de billets pour deux adultes, deux enfants, deux vélos et un chariot. A cela, nous avons ajouté 800€ d’hébergement pendant un mois. Même si nous avons une tente, nous nous autorisons quelques nuits en chambres d’hôtes pour plus de confort. »

vacances en velo
vacances velo

En camping-car avec Ludovic et Alix

« Depuis trois ans, nous louons un camping-car pour partir à la découverte d’une région de France. Après les châteaux cathares et l’Alsace, nous irons deux semaines cet été en Bretagne. L’idée est de passer des vacances itinérantes en ayant sa maison avec soi. C’est du camping de luxe, car nous avons tout à disposition. Climatisation, chauffage, une salle d’eau, une cuisine pour de vrais repas, une table, des chaises de jardin et un auvent pour les apéros dehors. Il manque juste les transats ! 🙂

  • L’organisation

Nous louons notre camping-car sur un site entre particuliers, Yescapa (www.yescapa.fr), directement dans la région visitée, et laissons notre voiture dans le jardin des propriétaires. On limite ainsi les grands trajets peu confortables !

Nous privilégions une région sauvage avec de grands espaces où nous pouvons facilement nous arrêter sur des routes communales, au bord d’un champ ou le long des vignes. Ce serait impossible à faire dans le sud de la France par exemple ! C’est du camping propre. Nous ne produisons aucun déchet et les riverains sont généralement très conciliants.

Le premier jour de location, je prends un quart d’heure pour installer les affaires de chacun dans les placards, et c’est parti !

  • Les avantages

Ce sont vraiment des vacances reposantes pour une mère de famille. On ne perd pas de temps dans les rangements et surtout on vit dehors. Vers 19h, les enfants jouent encore au cerf-volant. En Alsace, nous avons eu une journée de mauvais temps. On a mis le chauffage pour nous sécher, puis on a joué au Petit bac avec les enfants. Loin de gâcher notre journée, nous en avons profité autrement.

Pour avoir testé le voyage itinérant en chambres d’hôtes, le principal avantage du camping-car est de ne pas avoir à défaire nos valises à chaque étape ! Bon à savoir : un permis B suffit pour conduire l’engin.

  • La vie de famille

C’est parfait avec de petits enfants, car on vit à leur rythme. La première location, nous avions trois enfants dont le plus jeune avait 2 ans. Et là, nous partons à six avec notre dernière qui aura 7 mois. Le rythme de vie tranche avec le reste de l’année. Nous nous couchons tôt en lisant jusqu’à 22h30 dans la capucine (lit mezzanine à l’avant du véhicule). Et nous sommes entièrement disponibles pour notre famille.

  • Le coût

Cela revient à peu près au prix d’une chambre d’hôtes, environ 100 € la nuit. Tous les 2-3 jours, nous rechargeons le véhicule et vidangeons les toilettes. Il faut compter 3€ pour refaire les pleins d’eau sur une aire de service. »

camping carte camping famille camping

En bateau avec Enguerrand et Laëtitia

« La voile est la passion de mon mari depuis de nombreuses années, mais plusieurs déménagements l’en avaient éloigné. Aussi, quand nous nous sommes installés dans le sud, l’idée nous est venue naturellement de partir tous les six en croisière pendant une semaine. Loin de faire une traversée sportive, nous souhaitions montrer aux enfants la beauté des fonds marins et de la côte, dormir au mouillage et descendre quelquefois sur la terre ferme. C’était surtout l’occasion de se retrouver ensemble « contre vents et marées » !

  • L’organisation

Nous avons loué un Dufour 375 avec toutes les options possibles pour ne pas être stressés pendant la traversée. N’ayant aucune aptitude maritime, je n’étais pas d’une grande aide pour mon mari. GPS, pilote automatique, double barre à roue devenaient alors indispensables !

Pour nous, le point le plus important était la sécurité. Notre dernière avait 3 ans et trois enfants sur quatre ne savaient pas bien nager. Gilets de sauvetage, « ligne de vie » pour attacher les deux plus jeunes au bateau lors des manœuvres, bouées obligatoires à chaque baignade. On fermait même le carré la nuit de peur d’avoir un enfant somnambule ! Nous avons été très stricts le premier jour et les enfants ont vite pris les habitudes du bord.

Le plus gros de l’organisation est en amont, car il faut prévoir des courses pour la semaine. Il y a un réfrigérateur et de nombreux placards pour stocker les denrées. Une fois qu’on est sur le bateau, on se laisse vivre doucement.

  • Les avantages

Notre vie est rythmée par le jour et le clapotis de l’eau. Nous nous levons et nous couchons tôt. Nous prenons le temps de vivre, d’admirer un coucher de soleil ou encore de s’émerveiller des progrès de l’un, des facéties de l’autre. Nos téléphones sont sur pause. Hors du temps, hors du monde, l’esprit tranquille, nous nous recentrons sur notre famille. Je n’ai jamais autant lu qu’en bateau ! La vie à bord est très agréable !

  • La vie de famille

Nous fonctionnons en huis-clos tout en ayant un sentiment de liberté face à l’immensité de la mer. Nous, parents, étions complètement disponibles pour nos enfants. Sans aucun emploi du temps, aucune pression. Nous étions là pour profiter au maximum de chaque instant.

Les enfants partageaient les tâches avec plaisir. Les deux grands nous aidaient à faire la vaisselle, les deux petits à mettre le couvert. Baignade au lever du jour, snorkelling, excursions en annexe, pêche, repérages sur la table à carte et jeux de société endiablés rythmaient nos journées. Sans oublier, le fameux « c’est l’heure de l’apéritif » que les enfants avaient sans cesse à la bouche !

  • Le coût

C’est le prix d’une location d’une maison pour semaine. Il faut compter environ 1200€ la semaine. »

Serez-vous les prochains aventuriers à vous offrir une belle parenthèse familiale ?

Enfant a la barreEnfants de dos croisiereEnfant qui peche

 
Joyeuse bande

Laetitia d'Hérouville

Mère de quatre adorables diablotins, passionnée de littérature ayant cohabité avec Oui-Oui, Tchoupi & co, Laetitia part à la rencontre des "héroïnes du quotidien", ces femmes qui élèvent leurs enfants avec une bonne dose d'humour, de patience, de courage, d'amour, de cris, de larmes et de joies indescriptibles !

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue