Est-il grave de fumer devant les enfants ?

Est-il grave de fumer devant les enfants ?

Vous avez un ou plusieurs enfants et vous vous demandez si le fait de fumer devant eux pourrait avoir des conséquences néfastes et si oui, lesquelles ?

Le tabagisme passif

C’est effectivement une conséquence soulevée par la majorité des médecins et des intervenants professionnels dans ce domaine ; les effets néfastes sur la santé des personnes côtoyant les fumeurs ne restent donc plus à prouver (cancers, maladies pulmonaires, affections respiratoires telles que l’asthme ou infections respiratoires telles que les bronchites…)

Il est à noter qu’une femme enceinte non fumeuse subissant le tabagisme de son entourage peut être équivalent à du petit tabagisme de sa part car les fumées inhalées passent par le sang et donc par le sang du fœtus via le placenta, ce qui génère alors des risques pour le bébé à naître.

De même, le tabagisme passif en présence de nourrissons peut augmenter le risque de mort subite du nourrisson et un enfant exposé à la fumée sera plus sujet aux irritations des yeux, du nez et de la gorge, mais sera également sujet à une fréquence accrue des rhinopharyngites et d’otites, un plus grand risque de crises d’asthme et d’infections respiratoires (pneumonie, bronchite) et une faible mais significative diminution du développement du poumon. Sans vouloir vous alarmer… !

Minimiser l’idée que la cigarette est toxique

Les enfants vous voyant fumer, ne vont pas mesurer la gravité des risques que cela implique.

Vous allez leur dire qu’il ne faut pas fumer car c’est mauvais pour la santé et ils vous mettront face à vos contradictions : « Alors, pourquoi tu fumes toi ? »

Vous allez leur interdire quelque chose que vous faites quotidiennement, c’est donc une interdiction qu’ils ne pourront pas intégrer et il y a fort à parier qu’ils essaient un jour de fumer, ce qui ne signifie pas qu’ils deviendront des fumeurs invétérés ou même fumeurs tout court mais le risque reste présent.

Nous sommes détenteurs de leur éducation et nous sommes leurs premiers exemples, il est donc important que nos paroles soient en accord avec nos actes, non ?

Négligence de soi

En montrant à nos enfants que nous effectuons volontairement un acte que nous savons dangereux pour notre santé, ne pourrait-est-ce pas être interprété comme de la négligence de soi ?

Se négliger n’est-ce pas se dévaloriser ? Accorder peu de valeur à sa propre personne ? Comment alors peut-on inculquer à son enfant le respect de soi et des autres ?

D’autre part, l’enfant peut dire à son parent fumeur que le fait de se moquer des conséquences parfois mortelles que la cigarette peut avoir sur lui revient à accorder peu de valeur à sa famille et son entourage proche. L’enfant peut accuser le parent fumeur d’être égoïste et de ne pas assez aimer son enfant. Combien d’enfants veulent empêcher leurs parents de fumer ?

Evidemment, l’enfant ou la personne qui n’est pas victime d’une addiction, ne peut pas comprendre qu’une personne soit dépendante de quelque chose qui la détruit… L’enfant raisonnera autrement et tirera ses propres conclusions à partir de faits qu’il observe et d’informations qu’il entend.
Son raisonnement est simple mais très vrai et il serait fort dommage de ne pas l’écouter et également regrettable de ne pas l’entendre.

Alors on se motive et on prend une belle résolution ?!

 

Marion-Laure M.