Eduquer à la masculinité avec le modèle de la chevalerie

Eduquer à la masculinité avec le modèle de la chevalerie

Aujourd’hui plus que jamais dans notre société les parents de garçons peuvent se sentir désemparés pour trouver un cadre et des valeurs pour guider leur éducation. En effet, tout comme la féminité pour les filles, la masculinité aussi est un enjeu majeur du développement et de l’épanouissement des garçons. Il doit donc être accompagné dans son développement par les parents.

Entendons nous bien, il ne s’agit pas ici de dire que les petites filles doivent jouer à la poupée et à la dinette pour se préparer à être de bonnes ménagères et que les garçons doivent s’intéresser aux petites voitures et au football pour pouvoir atteindre une certaine virilité. En revanche, partant du principe qu’hommes et femmes sont égaux mais foncièrement différents, nous pensons que la chevalerie, sous ses abords peut-être poussiéreux, est un formidable modèle qui pourra donner des axes forts pour les parents et auquel pourront s’identifier leurs garçons.

Vaillance

Le chevalier se caractérise par son courage, prouesses et exploits jalonnent son parcours. Dans la littérature médiévale le chevalier est souvent en quête. Il a un objectif et met tout en oeuvre pour y arriver tout en faisant preuve d’une grande résistance face à l’adversité. Les garçons, souvent portés par une énergie débordante, ont une grande volonté de se distinguer et de prouver leur valeur. Nous pouvons leur apprendre à se dépasser, à donner le meilleur d’eux même pour atteindre un objectif quel que soit le domaine concerné. Il est aussi important de leur montrer que malgré les épreuves et les échecs il faut garder le cap et savoir faire preuve d’abnégation. Cette dimension de la vaillance donne sa place à une certaine forme de violence que l’on peut rencontrer chez les garçons. Notre société actuelle l’abhorre et la dévalorise mais, tout en étant encadrée, il faut la laisser s’exprimer pour leur permettre de s’épanouir. De nombreux sports et activités permettent de le faire sainement.

Loyauté

Si le chevalier servait un seigneur, la grande qualité qu’est la fidélité est toujours d’actualité. La fidélité à ses amis et à sa famille tout d’abord. On peut montrer à son enfant à quel point son entourage est une richesse et une force et lui apprendre à les chérir. Et n’oublions pas d’insister sur le mal que font le jugement et la médisance, des défauts qui étaient particulièrement mal vus à l’époque médiévale ! Mais il y a aussi la fidélité à soi-même. Quel beau projet que d’apprendre à son enfant à se connaître et à s’aimer pour qu’il puisse être quelqu’un de bon pour lui-même et pour les autres ! Enfin, dans une société qui met a mal la notion de vérité, n’oublions pas d’apprendre à nos enfants à quel point l’honnêteté est une grande qualité.

Générosité

Le chevalier est appelé à la générosité. On pense en premier lieu à la capacité à donner, notamment à ceux qui en ont le plus besoin. C’est par exemple toujours une belle expérience pour nos enfants que d’être associés à des collectes de jouets ou de denrées alimentaires pour les plus pauvres. On peut aussi apprendre à son enfant à être du côté des plus faibles et à s’investir dans des causes qui les défendent pour les plus âgés. C’est un beau moyen de se distinguer et de canaliser son énergie. Mais la générosité est aussi la qualité de celui qui se montre bienveillant. Pas toujours facile à transmettre, le plus sûr moyen de faire émerger cette qualité chez nos enfants est sans doute d’être bienveillant soi-même. Tout un programme !

Courtoisie

Si le chevalier exerce la violence ce n’est pas pour autant un rustre mais un homme élégant. Et oui il est toujours bon de montrer à nos garçons que soigner sa tenue, son langage, ses manières est très importants car il s’agit de ce que les autres perçoivent de nous en premier. C’est aussi une forme de respect. Au Moyen-Age, au-delà des seules relations homme/femme l’amour courtois est un mode de vie. On peut en tirer une belle vision de l’amour pour l’éducation affective de nos garçons, celle d’aimer avec courtoisie, respect et honnêteté dans le but commun d’atteindre le bonheur. Et redonnons leur le goût de l’art de faire la cour à l’élue de leur coeur, mais aussi de la galanterie, qui tendent à se faire rares !

Arrivés au bout de cet article, peut-être penserez-vous qu’il s’agit là d’une somme de belles qualités morales un peu vieillotes et difficiles à mettre en oeuvre. Mais la chevalerie est un idéal de vie, les chevaliers n’étaient évidemment pas parfaits mais ils devaient faire de leur mieux pour vivre selon ces valeurs. N’ayons pas peur de proposer cela à nos enfants et de nous en inspirer dans notre éducation. Dans une société déboussolée, nos garçons sont les maris et les pères de demain, donnons leur les armes qui leur permettront de remplir ces rôles exigeants avec brio.

Héloïse Tertrais

©AnnaClick pour MAMAN VOGUE

Lire aussi :

Comment assumer sa place dans la fratrie?

Conseils pour avoir des enfants géniaux, selon Harvard

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue