Éducation : quand votre mari n’est pas sur la même longueur d’onde

Éducation : quand votre mari n’est pas sur la même longueur d’onde

Vous connaissez cette situation par coeur…

Jules est dehors, vêtu d’un polo, il jardine avec sa grand-mère paternelle et Émile, son papa, quand Pauline, sa maman arrive :

– Jules, mets une polaire, tu vas attraper froid !
– Non Maman, ce n’est pas la peine.
– Dans ce cas mets au moins une écharpe pour protéger ton cou.
– C’est bon Pauline, laisse-le tranquille, je t’assure qu’il ne fait pas froid, répond le père.
– OK dans ce cas-là, Jules, si tu es malade tu demanderas à Papa de t’emmener chez le médecin. Pas question que je te soigne : je t’aurais prévenu.
– Je te dis qu’on a chaud, laisse-nous jardiner, je m’occupe de lui. Ne sois pas interventionniste ! » finit par lui lancer Émile, agacé.

Furieuse, Pauline repart et les laisse continuer leur jardinage mais elle est à la fois triste et en colère pour diverses raisons. La première est facile à comprendre : son fils ne lui a pas obéit. La seconde, celle qui lui fait le plus de peine : elle a l’impression que son mari dénigre son autorité. La troisième et non des moindres : elle a le sentiment de passer pour l’enquiquineuse de service auprès de sa belle-mère.

Que se passera-t-il ensuite ? Pauline reparlera-t-elle de cette scène à son mari ou bien « passera-t-elle l’éponge » ? Va-t-elle ruminer ou bouder (ou les deux) pendant une semaine ? Va-t-elle partager ce qui la ronge à une bonne amie ? Va-t-elle en rester là ? Comment parler d’éducation sereinement ?

Peu importe la suite de l’histoire de Pauline mais une chose est sûre : les désaccords entre parents au sujet de l’ éducation de leurs enfants sont nombreux et fréquents. Ils concernent aussi bien une tenue vestimentaire qu’un sujet plus grave comme les écrans, le choix d’une école, les fréquentations… Ils peuvent aller de la discussion où le ton monte à la vraie dispute qui engendre parfois cris et pleurs.

Des comportements à adopter, des questions à se poser :

Mais comment les parents peuvent-ils gérer ces situations où ils sont en désaccord sur les choix éducatifs qui concernent leurs enfants ? Voici quelques pistes pour y voir plus clair :

Pas devant les enfants

Avant toute chose, si une dispute commence en présence de votre enfant veillez à ce qu’il n’en soit pas témoin. « J’ai besoin de parler avec Papa, va dans ta chambre, cela ne te regarde pas ». Expliquez-lui bien sûr que vous vous aimez toujours avec son papa. Certains enfants sont capables de s’imaginer, un jour où le ton d’une conversation est trop fort, que leurs parents vont divorcer ! Rassurez-le et ne le mêlez pas à vos « histoires de grands ».

Trouver le bon moment pour discuter

Différer la conversation est une bonne solution pour gérer les désaccords en particulier ceux qui concernent l’ éducation. Cela permet de reparler de la situation « à froid » et de discuter de manière plus posée. N’hésitez pas à créer un cadre propice et à choisir le moment le plus adapté. Les parcours Alpha couple conseillent notamment de se fixer des temps pour le couple réguliers afin d’avoir un moment à deux qui vous permettra d’aborder, entre autres, les sujets qui vous tracassent : pourquoi ne pas tenter l’expérience ?

Parler sans accuser

Dans la mesure du possible, évitez le « tu » accusateur et agressif. Par exemple au lieu de dire « Tu m’as vraiment blessée quand tu m’as dit que j’étais trop interventionniste » exprimer ce ressenti différemment en utilisant l’infinitif par exemple : « Me dire que je suis interventionniste m’a vraiment blessée ». C’est un détail qui peut sembler relever de la nuance mais il fait pourtant toute la différence. En effet, l’emploi du « tu » met votre interlocuteur sur la défensive et ne peut donc pas créer de climat propice à la discussion.

Exprimer son ressenti

Plutôt que d’être dans la critique, manifestez plutôt votre ressenti. Expliquez que vous êtes blessée, triste, inquiète etc. En confiant vos sentiments, vous stimulerez son empathie et son écoute.

Lâcher du mou et écouter

Si vous n’êtes pas forcément d’accord avec votre conjoint, posez-vous la question suivante : « Est-ce que ce sujet est vraiment important ? Vaut-il la peine que j’insiste et garde mon point de vue ? ». Essayez aussi de vous mettre à sa place, de comprendre pourquoi son choix est différent du vôtre. Bref, laissez votre mari s’exprimer et écoutez-le vraiment.

Comprendre nos différences

Concernant l’éducation de nos enfants, nous ne pouvons pas être systématiquement sur la même longueur d’onde : différence de caractère, de sensibilité, de façon de voir les choses. L’ éducation que nous avons nous-même reçue influence énormément nos réactions en tant que parents : alors pourquoi ne pas en parler ? En apprendre plus sur la façon dont vos beaux-parents ont élevé votre conjoint vous apportera certainement des clés de compréhension.

*Toute ressemblance avec une situation similaire n’est absolument pas fortuite !
© photo pinterest

 

Perrine de Robien

Rédactrice web, maman de 4 enfants et épouse d'un mari kaki !

Après avoir été professeur des écoles, elle a repris des études de journalisme pour pouvoir faire ce qu'elle aime par dessus tout : écrire et si possible vous faire sourire.

Ses sujets de prédilection ? L'éducation et l'organisation.