Doit-on toujours reprendre son enfant pour lui apprendre la politesse ?

Doit-on toujours reprendre son enfant pour lui apprendre la politesse ?

La politesse est la manière la plus simple et gentille de considérer son prochain et de le respecter, elle facilite ainsi la bonne vie en société. L’enfant, même tout petit doit apprendre les marques de politesse que lui apprend sa famille. De le même manière que l’enfant a besoin d’être écouté et pris en compte, il a besoin d’avoir des limites (lire Mon enfant a besoin de limites !) et un cadre pour pouvoir évoluer de la bonne manière et se sentir en sécurité, et ce dès le plus jeune âge.

Des mots conventionnels ?

« Bonjour », « merci », « au revoir », « pardon »…. sont bien sur des phrases de pure convention mais qui permettent des relations plus faciles avec autrui, de pouvoir demander quelque chose sans offusquer, de parler sans couper la parole, de rester en bon terme même si l’on a fait quelque chose non désiré par l’autre…

S’il te plaît signifie que l’on accepte que l’autre ait un désir dont on n’est pas maître : ça peut ne pas lui plaire de faire ce qu’on lui demande. Il le fera… s’il le veut bien.

Merci. Parce que, précisément, l’autre – qui a des désirs à lui – n’était pas obligé de faire ce qu’il a fait. On lui dit donc qu’on lui sait gré de l’avoir fait.

Bonjour signifie : « Je reconnais ton existence. Tu es là – tu n’es pas transparent. Tu comptes et je respecte ta personne. Donc je te salue. »

Au revoir veut dire : « J’ai passé un moment avec toi. Notre rencontre s’arrête là, mais elle a compté. Alors j’espère… te revoir ! »

La politesse et le respect doivent être naturels et spontanés, c’est pourquoi en tant que parent vous ne devrez jamais avoir l’impression d’enseigner. Faites-le presque comme un jeu, si vous oubliez un mot de politesse il vous reprend, et si lui l’oublie vous le reprennez. Vous pouvez ajouter un gage amusant, un bisou à chaque fois qu’il oublie ou qu’il le fait bien…

L’imitation

Un enfant ne comprendra jamais qu’il doit avoir des égards pour les autres s’il ne voit pas ses parents en avoir aucun pour lui ou pour autrui. Les premiers apprentissages de savoir-vivre se font d’abord par pure imitation des adultes. C’est pourquoi, dès que vous le pouvez, dîtes « merci », « pardon », « bonjour »… à votre enfant et expliquez lui pourquoi vous le faites. « Je te dis merci parce que … et cela m’a fait très plaisir »

Dans l’apprentissage de la langue, vous pouvez l’aider à toujours mettre le mot magique en premier et l’aider à formuler la fin de sa phrase pour lui apprendre du vocabulaire « s’il te plait, peux-tu me donner mon biberon ? » puis automatiquement derrière « merci maman »

apprendre la politesse aux enfants - maman vogue

Mon enfant ne veut pas dire bonjour

Il peut arriver que des enfants ne veulent pas dire bonjour quand on les présentent à d’autres enfants du même âge ou à un adulte. Timidité pour certains, incompréhension de « devoir » lui parler alors qu’il ne la connait pas pour d’autres… Si le malaise dure trop longtemps, inutile de forcer. Cela viendra avec le temps. N’hésitez pas à lui répéter les règles de bonne conduite dans des cadres différents et situations nouvelles, par exemple une visite aux grands-parents, une babysitter qui vient jouer avec lui, la boulangère…

Si l’enfant retient ces marques de politesse et les utilise, n’oubliez pas de le féliciter sans en faire trop car l’enfant pourrait, pour marquer sa phase d’opposition, s’en servir contre vous, et faire exprès de ne plus vouloir dire bonjour ni merci… ah l’éducation !

Et les enfants des autres ?

Ces règles de politesse, peut-on les rappeler aux enfants des autres s’ils les ignorent ou les oublient ? En soi, il faudrait pouvoir le faire car ne pas le faire serait presque l’approuver. Une chose est quand l’enfant est seul, l’autre quand il y a ses parents !
Le risque en effet n’est pas seulement celui d’une altercation, toujours déplaisante, avec eux (« de quoi je me mêle ? ») mais aussi à comment l’enfant perçoit cette intervention. Les parents peuvent se sentir dévalorisés ou humiliés et moins crédibles devant leur enfant… A vous de juger la situation de la bonne manière qu’il faut et d’user à n’en plus finir les marques de politesse !

 

En savoir plus Elever son enfant, du Professeur Marcel Rufo

© photos Annaclick.com

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue