Dix belles citations sur l’amour maternel ♥️

Dix belles citations sur l’amour maternel ♥️

Célèbres ou anonymes, des siècles passés ou contemporains, nombreux sont les auteurs à avoir puisé l’inspiration dans le sentiment d’amour qui lie une mère à son enfant. Pour le plaisir des yeux, j’ai sélectionné pour vous 10 des plus belles citations sur l’amour maternel.

  1. « Il n’y a qu’un amour profond, sincère, inaltérable, c’est l’amour maternel »

Alexandre Dumas, fils – Le docteur Servans (1849)

 

  1. « Le cœur d’une mère est un abîme au fond duquel se trouve toujours un pardon »

Honoré de Balzac

3. « L’amour maternel ne veut que le bonheur de l’être aimé, même sans en être la source »

Henri-Frédéric Amiel – Journal intime (2 décembre 1877)

 

  1. « L’amour maternel est infiniment complexe et imparfait. Loin d’être un instinct, il faut plutôt un petit miracle pour que cet amour soit tel qu’on nous le décrit »

Elisabeth Badinter

 

  1. « L’enfant a beau grandir, il reste toujours à la hauteur du cœur maternel »

Anonyme

 

  1. « L’amour maternel n’est point chose éphémère ; il ne trompe jamais, et jamais ne finit »

Évariste Boulay-Paty – L’amour maternel (1852)

 

  1. « Les enfants privés de l’amour maternel ne parviennent pas à entretenir la confiance minimale requise pour s’aimer eux-mêmes, pour croire que les autres vont les aimer ou, tout simplement pour aimer la vie »

Irvin D. Yalom – La méthode Schopenhauer

 

  1. « L’amour d’une mère pour son enfant ne connaît ni loi, ni pitié, ni limite. Il pourrait anéantir impitoyablement tout ce qui se trouve en travers de son chemin »

Agatha Christie

 

  1. « L’amour d’une maman, c’est la conviction que ses poussins sont des cygnes ; ce qui est la meilleure façon de donner du moral à des enfants qui sont convaincus d’être de vilains petits canards »

Pam Brown , Maman ou mère

 

  1. « Fait d’héroïsme et de clémence, présent toujours au moindre appel, qui de nous peut dire où commence et où finit l’amour maternel ? »

Maurice Chevalier – Amour maternel

Et en bonus, un extrait du recueil de poèmes de Victor Hugo – Les feuilles d’automne (1831)

« Ô l’amour d’une mère !

Amour que nul n’oublie !

Pain merveilleux qu’un Dieu partage et multiplie !

Table toujours servie au paternel foyer !

Chacun en a sa part,

Et tous l’ont en entier ! »

Photo ©Caroline Cuinet Photography 

Anaëlle Delbosc