Devenir mère ou le changement d’une vie !

Devenir mère ou le changement d’une vie !

Devenir mère: une double naissance

« 5h du matin, je perds les eaux, et je panique! La naissance est-elle donc pour aujourd’hui? Mais quel jour est-on ? Ah oui, le mercredi 28 !
Vite, une douche et en deux temps et trois mouvements, me voilà partie à la maternité pour changer de vie a tout jamais, devenir responsable d’un petit être, faire connaissance avec ce petit inconnu qui loge au creux de mes hanches depuis neuf mois ou presque…mais quelle aventure ! Quelle émotion ! Quelle joie mêlée d’anxiété… et la question que se posent toutes les mères me vient immédiatement à l’esprit: « serai-je une bonne mère pour lui ? ».

« L’accouchement de mon fils ayant été un peu « sportif », il a souffert d’une légère hypothermie à l’arrivée, et a pris place immédiatement en couveuse. Je ne l’ai eu dans les bras que le lendemain matin et là, j’ai vraiment ressenti une vague immense d’amour…Il était si beau… j’étais fascinée, et me sentais toute humble devant ce petit être que j’allais devoir accompagner durant quelques années…pfff j’avais envie de pleurer ! ce que je fis…allègrement !! voilà comment j’ai commencé à devenir mère….  » 

« L’accouchement de mon enfant est aussi celui de l’enfant que j’étais et qui, par cet acte de vie, devient mère à son tour. Une double naissance en fait, voilà ce que j’éprouve et c’est vertigineux !. Je ne suis plus la petite fille qui voit ses frères et sœurs arriver, mais je suis une jeune femme qui va comprendre petit-à-petit ce qu’a vécu sa mère à travers sa propre naissance. » 

devenir mère

Devenir mère: un apprentissage au quotidien

Souvent cette plaisanterie circule : « avant j’avais des principes…maintenant j’ai des enfants » ; autrement dit, j’ai du tout apprendre avec mon fils ainé. M’en occuper, faire des gestes de soins si simples et si compliqués à la fois – il y a bien un premier changement de couches ou un premier bain – le faire passer avant tout autre chose, revoir mon emploi du temps, m’asseoir sur mes interminables grasses matinées, et même renoncer à une certaine liberté d’aller, venir, partir sur un coup de tête.
Je ne prends plus de café avec mes copines de la même façon, maintenant, on pousse les chaises pour faire place aux poussettes, on aménage nos plages horaires pour avoir le temps de tout faire et on parle beaucoup des bébés…de leur bobologie (eh oui l’étude des bobos sur laquelle les mères aiment tant se pencher).
Oui il y a des renoncements mais ils sont faibles au regard de tout ce que l’on reçoit de son enfant. 

Devenir mère: suivre son intuition

Devenir mère est donc un changement radical, un tsunami, une révolution….d’amour ! Je me suis fait confiance à l’heure où ma vie a changé, je sais instinctivement ce dont a besoin mon enfant. Dans les premières heures, j’ai été très entourée puis j’ai laissé mon intuition prendre le dessus, face à une première poussée de fièvre ou un cauchemar. Il faut comprendre les pleurs de son enfant, trouver le moyen de le calmer pour les petits bobos comme pour les grands chagrins.
La bonne nouvelle dans ce changement est que l’on ne nait pas mère, on le devient, et pas toute seule !
Monsieur va prendre sa place de père…ce qui soulagera la maman, et l’enfant façonnera aussi sa mère.
Le nouveau-né vient sur terre avec un certain tempérament, un certain capital global et sa maman s’adaptera selon qu’il est calme, nerveux, impatient…

Devenir mère: un bonheur qui se construit jour après jour

Parfois il faut avoir vécu quelques années avec son enfant pour comprendre la mère qu’on est devenue, surtout quand on en a eu plusieurs : à chaque enfant, sa mère
Je ne suis pas la même mère avec mon ainé, mon second, mon troisième ou mon petit dernier…
Lors d’un mariage, un père avait ainsi remercié son fils de lui avoir révélé sa paternité et d’avoir fait naître chez lui des sentiments et un parcours de vie extraordinaires. Cela nous permet de penser que personne ne peut préjuger de ce que sera la vie d’une nouvelle famille, du rôle de la mère, et du père comme de l’enfant car le bonheur se construit tous les jours.
On ne peut nier non plus la dimension psychologique qui se joue lors d’une naissance, son rapport à la vie, à la Création, à ses parents. Devenir mère n’a rien d’anodin, et cela modifie à tout jamais votre sens de la vie…

 Victoire MASSART

 

 

 

©Candis Marino Photography 

À lire aussi :

Les ventes privées de la semaine : MAMAN VOGUE VENTE PRIVÉE 

Mais comment faisaient nos grand-mères ?!

Je suis mère au foyer et j’en suis heureuse ! Alors ne me dites pas 

Les Mamans

Marie, Paola, Bérénice, Florence, Tiphaine, Astrid, Lorraine... Plus d'une centaine de mamans participent à l'élaboration de ce site, pour une plus grande diversité de conseils, d'avis, de bons plans, de coup de pouce et de témoignages.

Vous voulez nous aider ? Vous avez besoin de conseils ? Vous voulez donner votre témoignage ?
N'hésitez-pas à nous contacter !

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue