Le démarrage de l’allaitement – « J’y arriverai ! »

Le démarrage de l’allaitement – « J’y arriverai ! »

« Vous préférez le 2 ou le 6 juin?
Non je n’étais pas en train de rêver, on me proposait bien de choisir la date de mon accouchement par césarienne…

Un petit retour en arrière s’impose. Depuis que je savais que bébé avait la tête en haut j’avais tout essayé! La fameuse version, l’acuponcture, le massage, la position du chat… Il fallait que je me rende à l’évidence…bébé garderait sa tête en haut!
Le dernier espoir d’accoucher naturellement a vite disparu lorsque l’on m’a fait la radio du bassin pour apprendre 3 jours plus tard que celui-ci était trop étroit pour un accouchement en siège. Ce ne sera pas possible, je pleure puis j’accepte de toute manière je n’ai pas le choix.

Mais pourquoi la césarienne me fait si peur ? Je n’arrête pas d’entendre autour de moi que pour un premier c’est embêtant, que ceci que cela… ok mais je n’ai pas le choix c’est sur je ne l’avais pas prévu, je ne le voulais pas mais c’est comme ça !

Charlotte-Esprit-Maman-allaitement

Je m’étais préparée à un accouchement naturel, sans péridural…alors je me suis dit que… j’allaiterai ! (Pendant ma grossesse je ne voulais pas en entendre parler).

Jour J, l’opération se passe bien avec une équipe bienveillante et un chéri au petit soin pour moi. Bébé va bien ! Et puis rapidement on m’amène mon bébé pour qu’il tète, et oui pour que l’allaitement se passe bien, bébé doit téter au plus vite. Je l’ai laissé au sein tout le temps, si bien que, ma montée de lait est arrivée à jour 2.

Je suis déterminée et je sais que je vais y arriver ! J’allaiterai coûte que coûte ! Déterminée mais pas renseignée sur l’allaitement…Aie. J’ai vite regretté le jour ou en plein mois de Juillet je me suis retrouvée avec 40 de fièvre, grelottante de froid, a appeler le SAMU. En fait je faisais un engorgement qui se transformait en mastite.
Une copine à 3h du matin m’a sauvée en disant qu’il fallait drainer le sein. J’ai donc illico réveillé mon bébé pour qu’il fasse son boulot de bébé téteur ! Et puis quand il n’en voulait plus, et bien j’ai drainé manuellement pour vider le sein. J’ai dû en faire au moins 6 dans les 2mois qui ont suivi la naissance de mon fils. Je me suis accrochée et puis au bout de 2mois ma poitrine est devenue souple. J’ai même eu peur de ne plus avoir assez de lait (grand mythe dont je parlerais une autre fois) ; en fait mon corps s’adaptait à la demande de mon bébé. Je produisais enfin à la demande ! Quand on arrive à ce stade on a réussi ! Tenir 2 mois d’allaitement exclusif favorise un allaitement qui se passe bien.

Effectivement dans l’idéal Allaitement rime avec maman et bébé à la maison sauf que dans nos sociétés c’est compliqué car maman doit reprendre le travail et bébé doit aller à la crèche ou chez la nounou. Mon fils est allé à la crèche à presque 4mois ce qui m’a permis d’avoir une bonne production de lait.

Il existe des moyens pour faire durer l’allaitement comme le tire lait qui pour moi est indispensable. Le tire lait permet de stimuler le sein quand bébé n’est pas là et de donner son lait à la crèche. Alors je donnerais deux conseils aux futures mamans qui veulent ou ne veulent pas allaiter : S’informer avant d’accoucher sur l’allaitement et être déterminée se faire confiance quoi ! Vous allez y arriver les filles !

Charlotte-Esprit-Maman

Charlotte, maman et blogueuse
www.espritmaman.com

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue