Devenez la plus heureuse des mamans

ET RECEVEZ NOS MEILLEURS ARTICLES POUR ÊTRE UNE MAMAN COMBLÉE

Cliquez sur votre semaine de grossesse

Délires de créatrices, une vraie success story !

Délires de créatrices, une vraie success story !

« Les Ventes-Privées des créateurs ». Voilà comment Isabelle Soibinet, wondermaman de 5 enfants décrit la formidable aventure dans laquelle elle s’est lancée avec Clotilde Pattier il y a 2 ans seulement. Délires de créatrices (DDC) est une plateforme mettant en relations des particuliers et des créateurs. Les premiers recherchent un cadeau personnalisé, tandis que les seconds font valoir leurs talents.

Une vraie success story. Et quel succès ! 31 220 membres adhèrent aujourd’hui à cette communauté et bénéficient du savoir-faire de 210 créateurs et de leurs mains agiles qui cousent, poncent, découpent, peignent, dessinent, clouent, photoshopent, imaginent pour vous l’objet personnalisé que vous avez toujours rêvé d’offrir à votre mère, votre mari, vos enfants etc. Si la page Facebook permet aux membres de sonder le groupe à la recherche d’un cadeau particulier et de recevoir autant de propositions des créateurs plus que réactifs, le tout nouveau site web met en avant des ventes flash autour d’un thème précis. Fête de mères, cadeaux religieux pour tous les baptêmes, première communion et profession de foi du mois de mai, mariages, etc… Il y en a pour tous les goûts.

 

Comment est née cette aventure ?

Tout a commencé en mai 2015 [joyeux anniversaire ! ndlr]. Une amie me propose d’organiser avec elle un marché de Noël dans un groupe FB existant. Succès fou. Puis un deuxième à Pâques que nous organisons cette fois dans un nouveau groupe créé spécialement pour l’occasion. Qui n’a, depuis, jamais cessé de grandir. Nous venons de lancer un site web : www.deliresdecreatrices.com

En toile de fond, nous avions un objectif clair : mettre en lumière les centaines de doigts de fée invisibles des mamans qui ont fait le choix d’élever leurs enfants pour un temps, et que les dernières mesures gouvernementales privent de beaucoup de visibilité… et de moyens. Pari réussi !

Quel est l’ADN de DDC ? Qu’est-ce qui vous rend unique ?

Assurément l’esprit de famille que nous essayons d’insuffler ! Notre label qualité est capital. Nous sélectionnons soigneusement les créateurs en nous assurant de la qualité de leurs produits, de la beauté des finitions. Tout autant que leur bienveillance et leur fiabilité. Il faut avoir l’œil !

Les échanges entre particuliers et créatrices doivent être harmonieux. Sans parler des échanges entre créateurs : nous animons en coulisses une vraie communauté de créatrices centrée sur l’entraide. Leur bonne entente rejaillit visiblement sur tout le groupe !

J’essaie de gérer le groupe comme je gérerais ma famille : montrer l’exemple, répondre aux besoins de chacune, entretenir cet esprit de politesse, etc.

Et puis nous avons lancé les ventes « flash ». Pendant une semaine, nous réunissons les créateurs et leurs produits autour d’un thème commun : fête des mères, cadeaux religieux du mois de mai, cadeaux spécial parrain, mariages de l’été etc. C’est une approche unique. Sur le site Little market par exemple, les produits sont présentés à la vente et restent figés et présents jusqu’à ce qu’ils soient vendus. Et n’importe qui peut se déclarer vendeur et créateur, sans filtre !

Qui sont ces mystérieuses créatrices … délirantes ?

Nous avons fait en sorte de construire une communauté variée. Il y en a pour tous les goûts … et jusqu’en Belgique, en Suisse ou en Angleterre ! Vous voulez faire faire des rideaux ? Un plateau de fromages gravé aux initiales de votre cher beau-frère ? Broder le bavoir de votre petit dernier, trouver le cadeau de naissance qu’aucune autre n’offrira ?! Nous réunissons des couturières, tricoteuses, peintres, dessinateur, décorateurs, spécialistes des magnets, fabricants de tipis, de toiles sur mesures, tableaux de mots, expertes en déguisements ou en cuir… Un sculpteur en Vendée, un ébéniste en Alsace, un découpeur sur bois, un dessinateur de BD, un créateur de jeux de société….

Notre mission est d’équilibrer l’offre et de réguler les 3 à 4 demandes de référencement quotidiennes.

Et quelle mam’en vogue se cache aux commandes de DDC ?

Deux mamans ! J’ai 5 garçons entre 14 et 3 ans ; et Clotilde est maman de 6 enfants. Nous pilotons l’organisation des ventes à thèmes. Nous sommes secondées par deux jeunes filles dédiées au suivi des demandes sur la page Facebook (dès que nous avons une demande, nous taguons toutes les créatrices concernées ndlr). Un comptable nous aide aussi ! Et nos maris respectifs sont juste incroyables, car ils nous soutiennent énormément.

Comment gérer ce beau succès  ?

C’est intense ! Nous n’arrêtons pas une minute ! Nous avons développé une vraie relation avec les créateurs que nous connaissons quasiment tous, ce qui nous permet d’être vraiment réactives… mais débordées ! Le lot d’une maman entrepreneur est donc le mien : je suis connectée un peu toute la journée en pointillés. Vive les smartphones !

Et demain ? Des projets ?

Toujours plus de ventes à thèmes, des ventes à domicile par villes. Nous lançons même notre liste de mariage 100% homemade. Tout comme un service de wedding planner, de la création des faire-parts à la conception des carnets de chants en passant par la réalisation du cortège…et des tenues des mariés ! Sans oublier la déco. Un modèle que nous déclinerons à l’organisation de baptêmes ou d’anniversaires.

 

logo DDC

Les commentaires sont fermés.