Dans quels cas bébé doit-il consulter un ostéopathe ?

Dans quels cas bébé doit-il consulter un ostéopathe ?

Bébé pleure tout le temps et vous ne savez pas quoi faire ! Vous avez beau le rassurer, le bercer, lui chanter des chansons douces, vous vous demandez s’il n’y a pas autre chose… A t-il mal à la tête ? A t-il des coliques ? A t-il un torticolis ? Mon ostéo préféré pourra t’il l’aider ?

Quel est le champ d’action de l’ostéopathe chez le bébé ?

Chez le nouveau-né (de la naissance à 1 mois):

Les contraintes que le nouveau-né subit durant la grossesse et surtout lors de l’accouchement (pendant les phases de travail et d’expulsion) sont importantes. Durant sa vie intra-utérine, le bébé peut « manquer d’espace », il est amené à prendre des positions qui auront un impact sur la mobilité de certaines régions pouvant induire des torticolis, mais aussi d’autres petit troubles de plus ou moins grande importance (malformation du pied, dysfonction de hanche…).

De même, au moment de l’accouchement, en passant par le détroit inférieur du bassin de la maman, le bébé doit supporter de fortes compressions, surtout au niveau de son crâne et de la région cervicale. Lorsque l’accouchement est plus difficile, l’utilisation de matériel de type forceps, ventouse, cuillères, pourra également entraîner des déformations crâniennes, et/ou limiter la mobilité des jonctions des os du crâne.
Ces déformations pourront occasionner des troubles fonctionnels immédiat ou à distance, d’où l’importance d’une prise en charge précoce.

Chez le nourrisson (à partir de 1 mois):

Troubles digestifs et intestinaux

Le système digestif est encore fragile. Le bébé, qui était nourri par le cordon ombilical de sa maman, découvre une nouvelle forme d’alimentation. La mécanique viscérale peut réagir de différentes façons. Il est fréquent que le bébé subisse des troubles de l’estomac (régurgitations, reflux gastro oesophagien (RGO), vomissements, maux de ventre), des troubles intestinaux (coliques, diarrhées, gaz). Que vous allaitiez ou non, les troubles digestifs du nourrisson sont les mêmes.

Déformations crâniennes

Il est fréquent de retrouver chez le nourrisson un aplatissement de la partie arrière du crâne du bébé. L’enfant passe du temps allongé sur le dos ce qui favorise l’appui postérieur de la tête. On appelle ces déformations: plagiocéphalie, brachycéphalie.

forme de crane de bebe

Avant les six mois de l’enfant, elles peuvent être réductibles facilement. Après, les sutures crâniennes du bébé s’ossifient rapidement. D’où la nécessité d’un traitement précoce. Au delà des 6 à 9 mois de l’enfant, même si le remodelage crânien ne peut être assuré, la prise en charge garde tout de même un grand intérêt.

Il est important de noter que ces déformations, si elles ne sont pas corrigées, peuvent avoir un impact à distance sur des troubles digestifs, favoriser la mise en place de pathologies ORL (otite, rhinosinusite…) et peut être l’installation d’une attitude scoliotique lors de période de croissance de l’enfant.

© Crédits photos Natassiabrame pour Maman Vogue

Alban Roy

- Kinésithérapeute D.E.

Ostéopathe D.O. Formation post-gradué en ostéopathie pédiatrique et prise en charge du nourrisson.
Kinésithérapeute D.E. Enseignant assistant attaché à l'IFSO Paris.

81, route de la reine 92100 Boulogne Billancourt - 01 46 04 08 00