Rencontre avec Agnès, la créatrice des cosmétiques ENFANCE PARIS

Rencontre avec Agnès, la créatrice des cosmétiques ENFANCE PARIS

Cette semaine, Maman Vogue a rencontré Agnès, la fondatrice de la marque de soins naturels que l’on voit partout Enfance Paris.  Merci Agnès de nous avoir partagé ton beau parcours si inspirant et ton regard posé et sincère sur la maternité !

Peux- te présenter en quelques lignes ?

Agnès je suis la fondatrice de la marque de soins naturels Enfance Paris. Je suis mariée et habite à Paris depuis 18 ans. Je suis aussi maman de Lucien 9 ans et Violette 6 ans. Après mes études j’ai eu la chance de travailler dans plein de secteur différents, la communication, le vin, l’événementiel, la photo, la mode.

Comment l’idée de créer une gamme de cosmétiques bio pour enfants t’est-elle venue ?

J’ai la peau hyper sensible et j’ai toujours été passionnée par les cosmétiques. A la naissance de ma fille j’ai tout de suite vu qu’elle avait ma peau sujette à l’eczéma.  Je voulais trouver les meilleurs produits pour la soulager et petit à petit l’idée à germer de créer moi même les soins que je ne trouvais pas pour mes enfants en magasin, c’est ainsi que j’ai créé Enfance Paris il y a 4 ans.

A qui s’adresse t’elle ?

Aux enfants de 0 à 12 ans.  Mais aussi à leur parents soucieux de leur donner le meilleur en toute sécurité. Les formules des soins Enfance Paris sont courtes, naturelles, et sûrs face aux perturbateurs endocriniens. Par exemple on ne se contente pas d’exclure les 1328 substances chimiques interdites en Europe, nous excluons également toutes celles qui sont sur liste grise.

Des produits par âge ?

En tant que maman j’avais remarqué qu’il y avait un peu de choix uniquement pour les touts petits et pour les adolescents, comme si entre 6 mois et 12 ans on ne lavait pas les enfants ! En créant Enfance Paris j’ai eu envie de développer des soins qui répondent aux différents stade de l’enfance, car pour moi la peau et les cheveux d’un bébé n’est pas la même que celle d’un enfant de 6 ans par exemple.
J’ai donc crée  des gammes , la 0-3 ans liées aux problématiques de la peau du bébé, plus fine, les croutes de lait, les érythèmes fessiers …
La gamme 3-8 ans celle de l’enfant qui entre à l’école, les poux et les bobos de la cour.
Et pour finir la gamme 8-12 ans, qui accompagne les préados pour acquérir tôt les bons reflexes d’un nettoyage de peau quotidien, éssentiel pour affronter la puberté.

Quelle est leur composition ? Quels sont les atouts des produits Enfance Paris ? 

Ce sont nos choix de formulations et d’ingrédients qui à mon avis font la différence.

Je ne choisis pas par rapport aux prix mais aux bienfaits de chaque ingrédients, on ne transige pas en « coupant » avec des agents de textures ou de l’eau. Les formules sont courtes, je suis plutôt adepte du « less is more » et pas de formules tout en un. Je ne me lave pas avec des formules corps et cheveux, pourquoi les utiliser sur ses enfants ?

Maman de 2 enfants, comment trouver un équilibre avec cette aventure entrepreneuriale et la famille ?

Je ne sais pas si on peut parler d’équilibre je jongle en permanence avec tout ! Mais il faut se fixer des petites règles comme ne plus se mettre devant son ordinateur ou son téléphone une fois les enfants rentrés de l’école et ce jusqu’au couché. Cette vie de maman entrepeneure nécessite bien sur d’être soutenue par sa famille, et j’ai la chance d’avoir un mari et des ami(e)s qui m’aident et m’accompagnent.

Es tu du genre organisée ou complètement bohème ?

Je pense que je suis plutôt organisée mais sans règles.

les valeurs que tu souhaites transmettre à tes enfants ?

La simplicité dans les relations en étant honnête et bienveillant, et l’humour et le second degré aussi.

Tes moments préférés en couple ? et avec les enfants ?

Avec mon mari quand on arrive à être disponible vraiment l’un pour l’autre et aussi de s’organiser de temps en temps  un diner dans un grand restaurant.

Avec les enfants j’adore quand je les entends jouer et rire ensemble, bon c’est souvent avant ou après une énième bagarre mais ces moments de complicité me touchent énormément.

Quelles sont tes astuces pour souffler ? 

Rêver aux prochaines vacances.  Sortir boire un verre et parler de tout sauf du boulot et des enfants 😉