Conseils pour gérer la séparation avec votre enfant quand il rentrera à la crèche

Conseils pour gérer la séparation avec votre enfant quand il rentrera à la crèche

Chanceuse, vous avez décroché un ticket gagnant à la loterie des places en crèche ! C’est confirmé, votre tout-petit va être accueilli dans un établissement d’accueil du jeune enfant. Mais, passée l’euphorie de la bonne nouvelle d’avoir trouvé un mode d’accueil pour votre enfant, certaines inquiétudes peuvent émerger. Notamment celle de l’épreuve de la séparation avec votre bébé. Car même si vous l’avez voulue, cette place en crèche, il n’en reste pas moins difficile dans les premiers temps de confier son enfant.

Afin de gérer au mieux ces premières séparations, voici quelques notions à connaitre pour vivre cette étape plus sereinement.

Se préparer à se séparer

Expliquez à votre enfant ce grand changement dans votre vie

Et, autant que faire se peut, présentez cette étape de manière positive. Il vous faudra donc être persuadée que c’est une bonne chose pour vous comme pour lui. La plupart du temps, les enfants qui s’adaptent vite à la vie en crèche ont des mamans qui s’épanouissent aussi en dehors de la vie de famille, par leur travail ou une activité. Voyez aussi les avantages pour votre enfant en termes d’autonomie et d’expérience de vie en société.

Faites des tests

Il peut être judicieux, avant de découvrir l’univers de la crèche, d’essayer des petits temps de séparation. Par exemple en confiant votre bébé à une personne de votre entourage, le temps d’une course, d’une sieste, ou même d’une douche !

Prévoyez d’être disponible pour l’adaptation

L’adaptation c’est la période où votre enfant va s’habituer progressivement à venir à la crèche. Comme les premiers temps d’accueil sont extrêmement courts, c’est plus simple à organiser si vous n’avez pas encore repris le travail ou vos activités. Et vous n’en serez que plus détendue.

Profitez de la période d’adaptation pour vous rassurer. C’est le moment d’établir un lien de confiance avec l’équipe de la structure d’accueil. Le dialogue est primordial pour que le personnel apprenne à bien connaitre les habitudes de vie de votre enfant. Ainsi l’équipe sera plus à même de répondre aux besoins votre bébé. Elle pourra assurer plus aisément une continuité avec la vie qu’il mène à la maison. Durant cette période de transition, n’hésitez pas à poser un maximum de questions pour apaiser vos craintes et balayer vos doutes. Les professionnelles qui s’occupent des enfants et la directrice sont là pour ça !

Quand vient le moment de se séparer

Ses affaires comme repère

Le jour J, mettez dans le sac de votre enfant tout ce qui lui permettra de se rassurer, d’avoir des repères auxquels se raccrocher. Cela peut être un doudou ou un linge avec votre odeur (ou en tout cas celle de la maison). Pensez aussi à fournir tétines et biberons auxquels il est habitué, cela facilitera le sommeil ou la prise alimentaire. Ajoutez également des affaires de rechanges en cas d’accident, car votre enfant se sentira mieux dans ses propres vêtements (qui ont l’odeur familière de votre lessive habituelle).

Prévenez-le de votre départ

Une fois les transmissions faites aux personnes qui vont s’occuper de votre bébé, le moment de le laisser sera arrivé. Soyez à l’écoute de l’équipe qui saura vous indiquez quand il sera opportun de partir.

Il est essentiel de signifier votre départ à votre enfant plutôt que de filer en douce. Le risque est le sentiment d’abandon. Dites-lui au revoir en lui assurant votre retour en fin de journée. Rassurez-le par un bisou, un câlin … mais sans vous éterniser.

Croyez en vos capacités

Soyez en sûre, vous êtes la mieux placée pour rassurer votre enfant si les débuts de vie en collectivité sont difficiles. Et fort heureusement, la grande majorité des jeunes enfants accueillis en structure d’accueil font montre d’une formidable capacité d’adaptation.

Il est possible que votre bébé pleure à votre départ ou bien, ce qui vous étonnera peut-être, à votre retour. C’est une manière de réagir au changement, et la plupart du temps ces pleurs s’arrêtent très vite.

Si vous êtes inquiète au cours de la journée, n’hésitez pas à appeler pour prendre des nouvelles. C’est primordial de vous tranquilliser quant au bien-être de votre enfant au sein de la crèche.

Le maître-mot est la confiance : en l’équipe qui saura prendre soin de votre tout-petit, en votre enfant pour s’adapter à ce nouvel environnement, en vous pour parvenir à vivre sereinement cette séparation.

@ana_louest

 

Crédit Photo : Nathalie Coster pour Maman Vogue