Conseils pour bien vivre la reprise du travail et la séparation avec mon enfant

Conseils pour bien vivre la reprise du travail et la séparation avec mon enfant

Votre petit amour est né il y a quelques mois et, déjà, il faut reprendre le travail et confier à une autre personne la prunelle de vos yeux.
Bébé et vous étiez en fusion, lorsqu’il était in utero. L’accouchement vient l’ouvrir au monde en un premier acte de séparation et la reprise du travail vient renforcer ce processus d’individuation, non sans difficultés quelques fois…
Alors, comment vivre au mieux ce moment de la reprise et de la garde de bébé, afin qu’elle se passe le plus en douceur possible ?

Profiter au maximum des moments avec bébé avant votre reprise

C’est important ! Ce sont des moments privilégiés, pour vous et votre enfant. Plus vous pouvez le garder avec vous, mieux c’est… Cependant, toutes les situations sont différentes : certaines mères ont besoin de retravailler rapidement, d’autres n’ont pas le choix pour diverses raisons et l’accueil au travail n’est pas toujours bienvenu…

L’essentiel est de vivre à fond ces moments avec bébé. C’est merveilleux pour lui d’avoir sa maman près de lui et de savoir qu’elle lui a consacré tout son temps et son amour : c’est un cadeau précieux qu’elle lui fait, même si cela a été court.

Y a-t-il un âge idéal pour confier mon enfant ?

Bien sûr, c’est avec vous que bébé est le mieux pour se développer et bénéficier de ce que vous lui apportez dans l’éducation et l’amour, mais certains modes de garde, assistance maternelle nounou, garde partagée, peuvent être très positifs pour votre bébé. Il importe que les séparations se fassent, dans la mesure du possible, en douceur.

Il vaut mieux éviter, si cela est possible, de confier bébé vers 4 mois, 8 mois et 12 mois, qui sont des périodes clés dans son développement et sensibles à la séparation.

Prenez le temps de bien choisir le mode de garde

Ce n’est pas facile de confier son enfant à une autre personne. Suis-je une bonne mère ? Et s’il était malheureux ? Est-ce que cette femme va bien s’occuper de lui ? Est-ce qu’elle ne va pas me remplacer ?

Vous confiez votre enfant à une nounou à domicile, une assistance maternelle ou à la crèche : pour que tout se passe le mieux possible, assurez-vous d’être pleinement en confiance et en accord avec la personne à qui vous le confierez, afin que votre bébé puisse évoluer, grandir, dans l’amour, la confiance et avec de bonnes bases éducatives.

Restez quand même vigilante à tout ce qui pourrait vous alerter d’anormal dans le comportement des personnes qui gardent l’enfant ou des réactions de votre bébé. Si bébé pleure systématiquement devant une seule et même personne, interrogez-vous devant ces raisons. Choisissez le mode de garde qui vous paraît  le plus approprié pour votre enfant et qui reste matériellement possible…

Soyez en paix avec vous-même dans ce choix

Plus vous êtes en paix avec vous-même, en accord avec cette situation, plus vous êtes rassurante pour votre bébé. Et vous vivrez des temps de qualité avec lui. Si vous n’êtes pas à l’aise avec cette décision, prenez le temps d’y réfléchir, de voir les motivations et les raisons de votre choix.
Revenir dans le mode du travail pour vous, quitter ce cocon familial et fusionnel avec bébé demande un temps de réadaptation pour vous aussi.

Communiquez avec votre enfant

Parfois on n’a pas le choix et on reprend le travail dans une atmosphère lourde. Bébé ressent ses émotions et, plus tard, si vous avez vécu de la contrainte dans cette situation de reprise de travail, des difficultés dans la relation, dans le rapport à l’autorité entre vous et votre enfant peuvent se reproduire. Car on reproduit la contrainte vécue, avec l’enfant, dans des situations du quotidien : on le force à obéir, comme on a été forcée et l’enfant refuse d’obéir comme nous intérieurement.

L’enfant nous fait toujours grandir là où nous en avons besoin, là où nous avons souffert. Lui parler, transmettre nos émotions va désamorcer les blessures et apaiser. Bébé peut avoir peur d’être abandonné, que vous ne reveniez pas. Ce qui est essentiel pour votre bébé, c’est que vous soyez le plus confiante et sereine possible avec cette situation et que vous mettiez des mots sur ce qu’il ressent et ce qui se passe.

Une reprise et une séparation en douceur

Au sein d’une période d’adaptation progressive et en le prévenant, cela est plus rassurant pour lui comme pour vous. L’enfant, en règle générale, s’adapte très bien si vous lui avez bien expliqué ce changement et l’avez bien rassuré sur votre amour, si vous êtes plutôt en accord avec la situation et que vous avez trouvé une personne de confiance pour le mode de garde.

Bien sûr, il peut pleurer un peu à votre départ, c’est normal, mais si tout se déroule bien, il aura de la joie à votre retour et les matins suivants. Familiarisez votre bébé avec ce nouveau monde, parlez lui, doucement, sans le placer de force dans les bras d’une personne qui lui fait peur.

Laissez-lui un doudou, une de vos affaires

Surtout si ce doudou est imprégné de votre odeur/parfum. Cela va lui servir « d’objet transitionnel », une transition entre vous et le monde. Se séparer s’apprend et s’accepte en douceur, et savoir que cela permet à l’enfant de grandir, de devenir autonome, tout en ayant une base de sécurité, est la sécurité de votre amour et de votre retour.

© Albane de C, photographe des familles

Marie Lucas

Psychologue clinicienne et psychothérapeute en libéral.
Thérapies brèves (outils TCC, EMDR, Vittoz, relaxation) , psycho éducation (outil B. Lemoine) et bilans psy.
Coaching de vie pour ados et jeunes adultes, résolution de schémas de vie et traumas. 
Créative et intuitive, elle adapte ses outils à chaque suivi.

www.psychologue-enfance.fr

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue