Comment réussir un enterrement de vie de jeune fille?

Comment réussir un enterrement de vie de jeune fille?

Il est devenu une étape incontournable de la vie d’une future mariée, un moment de joie et d’amitié attendu et apprécié. Il est souvent le fruit de l’imagination et de l’organisation des témoins et des amies/sœurs/cousines très proches de celle qui se marie.

Tout le monde souhaite donc passer un bon moment et le passer ensemble, avoir le bonheur de se retrouver autour d’une personne aimée et de lui faire plaisir. On prend autant de joie à l’organiser que l’héroïne du jour à le « recevoir ». Celle-ci y verra bien sûr une preuve d’amitié, d’affection de la part de ses meilleures amies.

Il est donc un moment à ne pas rater. Il faut qu’il soit sympa, amusant avec des activités sortant de l’ordinaire mais surtout personnalisé.

Etape 1 : Bien connaître la mariée

Pour ne pas tomber à côté, il faut bien connaître la mariée, sa personnalité, ses goûts, ses envies, ses habitudes. On ne choisira pas les mêmes activités pour l’amie hyper active aimant l’extrême (saut en parachute) que pour celle plus cocooning qui aime se détendre (spa…). Il faut donc tabler sur ce qui l’amuse et lui plaît. Vous lui montrerez ainsi que vous la connaissez bien et que vous l’aimez. C’est elle d’abord et non vous et vos goûts.

Etape 2 : bien choisir les invitées

Si ce n’est pas une surprise, vous pouvez lui demander sa liste.

Si c’est une surprise, vous pouvez consulter le marié pour n’oublier personne. Car un oubli pourra contrarier la mariée lors de cette journée ou la personne oubliée, ce qui serait dommage. Si ensuite, elle doit peiner auprès de cette personne pour se faire pardonner, elle risque de moins profiter de ce bon moment.

Les invitées ont le droit de dire « non » sans que vous leur mettiez la pression. Parfois, le fait d’habiter loin, d’avoir une famille ou un boulot prenant, empêche certaines d’être présentes. Elles le regrettent déjà donc évitez d’en rajouter en leur disant qu’elles vont faire beaucoup de peine à leur amie. Mais cela n’empêche pas malgré tout de vivre cette journée avec elles, grâce aux réseaux sociaux et autres photos Instagrammables.

Dans tous les cas, ce n’est pas idiot de prévenir le futur marié du jour et de l’heure de l’évènement. Ainsi, il n’organisera pas un petit dîner surprise en amoureux ce jour-là. Il pourra aussi vous donner des idées et cela le rendra complice de l’évènement. Il sera ravi et touché.

Etape 3 : bien trouver les activités

– un dress code ?

– une balade à vélo, en bateau, une séance photo, un restau gastro, une nuit perchée dans une cabane, une sortie culturelle (musée ou château pour jouer à la princesse le temps d’une journée), un saut en parachute, un tour en paddle, un cours de cuisine ou de cocktails, un karaoké ou un grand week-end à la montagne ou dans une capitale européenne, une journée à l’envers…. Bref, pour organiser un EVJF parfait, tout est permis !

Mais l’essentiel

est de lui faire plaisir et de passer un bon moment entre amies. Donc plutôt que de faire un truc à « tout casser », pourquoi ne pas lui envoyer des clins d’œil, de la délicatesse dans des choses toutes simples mais belles. Un petit mot (lui avouant vos sentiments) fait parfois plus plaisir qu’un gros cadeau. Le principal est l’élan d’amitié ! Car ces moments de détente et de rire vont laisser des souvenirs à vie.

Donc avant d’organiser quoi que ce soit, posez-vous les questions «  qu’est-ce qui est important pour elle ? », « qu’est-ce qui lui ferait plaisir ? » et vous taperez dans le mille !

Et vous, racontez-nous ce qui vous a le plus marqué dans votre EVJF !

A lire aussi :

Mode : 15 tenues chics pour un mariage en hiver

5 idées originales pour célébrer un anniversaire de mariage

Amélie de Garsignies



Juriste de formation et maman d'une famille XL, Amélie, dotée d'un réel sens de l'organisation familiale, ne se lasse pas d'évoquer ces sujets pleins d'amour que sont la maternité et l'enfance de nos chères têtes blondes.