Comment préparer son corps à porter la vie ?

Comment préparer son corps à porter la vie ?

Cette grande aventure d’accueillir un enfant vous fait envie et vous y pensez depuis un petit moment.. Votre corps et votre esprit vont changer du tout au tout et il est temps de se poser la question à savoir à quoi il est important de penser avant de s’y lancer pleinement.

  • Penser à faire un check up santé

Toute grossesse peut se préparer afin de vivre au mieux tous les changements auxquels vous allez devoir vous adapter durant ces 9 mois exceptionnels. Cette aventure est en premier lieu un grand bouleversement physique et il est nécessaire de penser à faire un check up santé dès que votre envie de bébé se concrétise.

Votre sage-femme ou votre médecin pourra tout d’abord commencer par vous donner des conseils hygiéno-diététiques afin que votre grossesse se déroule au mieux. Lors de ce rendez-vous, il est possible que votre praticien vous prescrive un bilan sanguin pré-conceptionnel et un dépistage de toutes les sérologies qui doivent être mise à jour avant toute grossesse. Ce bilan pourra également nous informer sur vos taux d’hémoglobine et de fer afin de dépister toute anémie ou besoin en fer et de pouvoir y palier en vous prescrivant des vitamines et/ ou compléments.

Pour ce qui est du côté gynécologique, votre praticien s’assurera de la date de votre dernier frottis cervical (qui ne sont pas réalisés durant la grossesse) afin de mettre à jour votre suivi régulier.

  • Se mettre à jour dans vos vaccins

Si vous n’êtes pas certaine d’avoir été vaccinée contre la rubéole, une analyse sanguine nous permettra de le savoir. Contracter cette maladie durant votre grossesse peut entacher la bonne santé du fœtus et laisser des séquelles. Il est important de vous faire vacciner avant toute grossesse, ou si vous êtes déjà enceinte, ce vaccin vous sera proposé en post-partum.

Il est aussi nécessaire de se faire vacciner contre la coqueluche, vaccin obligatoire dès le plus jeune âge avec un rappel nécessaire à l’âge de 25 ans. Votre entourage proche (conjoint, famille en contact avec votre futur bébé) devra également s’assurer d’être à jour pour ce vaccin.

  • Penser à la supplémentation en vitamines

La prise d’acide folique est fortement recommandée en prévision de toute grossesse. Cette vitamine permet de réduire les risques d’anomalies congénitales chez votre bébé. Cette supplémentation peut être débutée au moins trois mois avant le début de la grossesse et peut être continuée jusqu’à 8 semaines après la conception.

L’acide folique est retrouvé chez certains aliments (légumes verts, légumineuses, céréales..) mais le régime alimentaire seul ne suffit pas à l’apport quotidien recommandé (0,4mg par jour) d’où le besoin de cette supplémentation.

Il est possible de se procurer de l’acide folique à la pharmacie sans ordonnance mais votre sage-femme ou votre médecin saura vous en faire la prescription lors de votre rendez-vous check up santé avant la grossesse.

  • Penser à garder la forme en faisant de l’exercice

Une bonne forme physique rendra votre grossesse et plus tard, votre accouchement plus faciles. Si vous avez l’habitude de faire de l’exercice, il est nécessaire de garder cette activité tout au long de votre grossesse si celle-ci se déroule au mieux. En effet, une activité physique régulière est préconisée pendant votre grossesse. N’hésitez pas à vous tourner vers votre praticien afin qu’il vous aiguille sur les activités possibles à réaliser en fonction de votre état physique et du déroulement de votre grossesse. Le sport à hauteur de votre condition physique pourra être pratiqué jusqu’à votre 9ème mois de grossesse.

  • Adopter une hygiène de vie saine

La cigarette et l’alcool

Si vous avez l’habitude de consommer du tabac ou de l’alcool, sachez que les risques de fausse couche, de saignements, de naissance prématurée et de bébés de petit poids à la naissance sont largement augmentés. Envisager une grossesse peut être la motivation pour arrêter de fumer ou de consommer de l’alcool.

De nombreux moyens peuvent vous aider dans cet objectif, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre sage-femme, certaines ont des formations supplémentaires en addictologie et saurons vous aider et vous accompagner dans votre démarche.

  • Adopter une meilleure alimentation

Sachez qu’une prise de poids excessive durant la grossesse augmentera les pathologies telles que le diabète, l’hypertension, la macrosomie de votre enfant … Il est donc nécessaire d’acquérir de bonnes habitudes alimentaires avant de devenir enceinte pour diminuer tout risque de pathologies maternelle ou fœtale.

Votre organisme aura besoin de toutes les vitamines et minéraux disponibles pour subvenir à ses propres besoins et à ceux de votre fœtus. Il est temps de commencer à éviter les grignotages, les repas rapides et toutes les mauvaises graisses saturées.

Vous allez pouvoir privilégier les bonnes graisses remplies d’Oméga 3 (huile d’olive vierge, huile de colza, d’avocat..), préférez les protéines faciles à digérer et les glucides complexes avec un index glycémique bas afin de tenir toute la journée (riz complet, quinoa…). Pensez à une alimentation diversifiée et rapprochez vous d’un nutritionniste afin d’équilibrer au mieux vos repas et votre quotidien.

  • Rester zen

Se préparer à porter un enfant n’est pas de tout repos et peut apporter du stress et de l’anxiété chez certaines personnes. Sachez que ces émotions ont une influence sur la conception de votre futur enfant.. alors, au travail comme à la maison on arrête de vouloir être sur tous les fronts, on essaye de lâcher prise. Il est important de se consacrer du temps seul et en couple.

 

Photo : @Virginie HAMON pour MAMAN VOGUE