Comment prendre un bon petit déjeuner

Comment prendre un bon petit déjeuner

Le petit-déjeuner est souvent considéré comme le repas le plus important de la journée. Il ne doit donc pas être négligé mais rien n’est plus différent qu’un petit déjeuner de semaine de celui d’un week-end.

La semaine

Le petit déjeuner de la semaine demande une ambiance décontractée pour attaquer une journée de labeur en beauté. Ne pas être en retard est un principe de base.

On se lève donc à la bonne heure –ni trop tôt, ni trop tard- afin de ne pas houspiller ses enfants, de ne pas hurler, de ne pas leur demander sans arrêt de se dépêcher.

Il faut les chouchouter, les cajoler, leur laisser le temps de se réveiller, ne pas les brusquer, ce qui n’empêche pas d’être dynamique, de ne pas traîner. On ne perd pas de temps mais on en prend intelligemment. On est actif mais dans le calme, sans cri, sans larme. Pas de stress, il y en a bien assez à côté.

Une lumière tamisée l’hiver, des volets entrouverts l’été pour laisser entrer les rayons du soleil  sans agresser les yeux, une odeur de pain grillé et de chocolat chaud pour donner l’envie de se lever.

On essaiera de respecter le rythme de chacun. Petit déjeuner en pyjama ou habillé ? A tour de rôle pour ne pas se bousculer dans la salle de bain ?

Que mettre sur la table ? On connaît les goûts de ses enfants et ce n’est pas un repas très compliqué à faire. On peut tout mettre sur la table et chacun, en fonction de ses goûts, piochera ce dont il a envie. Du pain, du beurre, de la confiture, des céréales, du jambon, des yaourts, du lait, des fruits, du chocolat ou juste une boisson préférée ? Un petit déjeuner anglais  ? Le choix est vaste car beaucoup de choses sont permises (même par les nutritionnistes) au petit déjeuner.

On ne peut les forcer à manger mais partir à l’école le ventre vide n’est pas recommandé. Ils ont besoin d’énergie pour se concentrer. Pour régler le problème de l’irréductible qui ne veut rien avaler, on glissera un goûter dans son cartable qui sera, comme ses habits, préparé la veille. Ainsi tout sera fait pour un réveil en douceur, sans cri, sans heurt et un petit déjeuner décontracté.

Le week-end

Le petit déjeuner du week-end, comme celui des vacances est une toute autre histoire. On peut savourer ce moment en famille, cette partie de plaisir, ce début de journée.

On coupe son réveil, on n’a pas d’heure …. C’est le moment de profiter d’une grasse matinée méritée ou d’un matin moins chargé.

Pourquoi ne pas demander au petit dernier d’aller chercher des croissants chez le boulanger ? Et si on prenait un petit déjeuner au lit ?  On fait un brunch pour changer ?

Le jour se lève dans le beurre et le café, dans la confiture et le bacon. On en profite pour discuter, se raconter ses rêves, organiser sa journée

Lire aussi

« le bonheur en famille »: le petit déjeuner

Retrouver ligne et tonus grâce à la chrononutrition

Amélie de Garsignies



Juriste de formation et maman d'une famille XL, Amélie, dotée d'un réel sens de l'organisation familiale, ne se lasse pas d'évoquer ces sujets pleins d'amour que sont la maternité et l'enfance de nos chères têtes blondes.