Comment gérer sa fécondité après l’accouchement ?

Comment gérer sa fécondité après l’accouchement ?

Après l’accouchement de votre bébé, vous ne serez pas forcément prête, physiquement et psychologiquement, à tomber enceinte trop rapidement ! Plusieurs choix sont possibles, après l’accouchement, pour réguler les naissances post-partum.

Méthode naturelle : la méthode MAMA

La méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée (MAMA) est une méthode de régulation naturelle. Elle peut être utilisée pendant les 6 premiers mois ou au moins jusqu’au retour de couches.

Elle suppose :

  • Allaitement exclusif à la demande jour et nuit ;
  • Au moins 6 tétées par 24 heures, dont au moins une tétée la nuit ;
  • Ne pas dépasser 5 heures entre les tétées ;
  • Allaitement exclusif : bébé ne reçoit ni solide, ni liquide autre que le lait pris au sein ;
  • La persistance d’une aménorrhée, c’est-à-dire de l’absence de saignement.

Dans ces conditions, le taux de grossesses observé pour un allaitement de 6 mois est inférieur à 2 %.

Des méthodes de régulation naturelle des naissances et d’observation de ses cycles sont souvent très efficaces pour gérer sa fertilité. Voir la méthode Billings, et la méthode fertilyticare.

Contraception hormonale

Si vous choisissez une régulation hormonale des naissances, elle doit être débutée dans les six semaines qui suivent votre accouchement.

  • Les pilules œstro-progestatives ne sont pas recommandées. En effet, les œstrogènes contenus dans ces pilules pourraient réduire la production de lait et augmenter les risques de thrombose veineuse et de phlébite.
  • Attention ! Si vous allaitez, vous ne devez pas débuter votre régulation hormonale avant d’avoir votre montée laiteuse.

Laure Laroche

Laure Laroche

Master de maïeutique à l'Université de St Quentin en Yvelines.
Sage-femme en maternité. Cours de préparation à la naissance et à la parentalité.
Formation master d'éthique biomédicale à l'institut politique Léon Harmel.