« Le cododo a sauvé mes nuits ! Même si cela ne se dit pas… »

6 octobre 2017 par Gianina Plesca
« Le cododo a sauvé mes nuits ! Même si cela ne se dit pas… »

« Le sujet est encore tabou en France, pourtant le cododo connait un grand succès au delà de nos frontières. D’autres cultures le prônent même comme un élément essentiel au bon développement des bébés. Pour ma part, dormir avec mon bébé a sauvé mes nuits ! Je sais, cela ne se dit pas, on vous prend pour une irresponsable qui va mettre en danger de mort son nourrisson, néanmoins j’assume complètement et dans mon cas cela a été très bénéfique…

Cela a débuté à la maternité. Lorsque le personnel de l’hôpital a placé délicatement ma fille dans le berceau à côté de mon lit, j’ai immédiatement senti que cette situation n’était pas naturelle. Elle avait à peine quelques heures, n’avait connu jusqu’ici que le confort de mon ventre, et là elle devait rester sagement dans des vêtements et un lit en plastique !

J’avais fait le choix d’allaiter et les premières nuits, mon bébé demandait à être nourri toutes les heures. Dès la première nuit, je l’ai placé à côté de moi dans le lit pour l’allaiter. Toutes les deux de côté, cette position était parfaite pour la nourrir sans m’épuiser. Cela est devenu au fil des mois notre petit rituel du soir et du matin. J’essayais quand même de la mettre dans son berceau dès qu’elle l’acceptait. Mais je ne l’ai jamais forcé à y rester sans intervenir si elle pleurait. Si elle ressentait le besoin d’être auprès de ses parents dans le lit pour se calmer, pour un câlin, pour têter… elle y avait sa place.
Les nuits où nous avons essayé de la mettre dans sa chambre, elle se réveillait beaucoup plus que lorsqu’elle dormait en cododo. Donc finalement, je devais me lever 5/6 fois par nuit pour aller la calmer, la rendormir dans sa chambre, la remettre dans son lit, prendre le risque qu’elle se réveille quand je la posais… c’était tout simplement épuisant pour moi qui enchainais des journées de travail et des nuits sans sommeil. 

Le cododo me permettait tout simplement de dormir et de me reposer moi aussi. Et je ne pense pas qu’il s’agisse d’un choix égoïste, bien au contraire, cela me permettait d’être d’attaque la journée pour m’occuper d’elle avec plus d’énergie. Je pense que de son côté cela lui a permis de se développer les premiers mois avec un sentiment de sécurité. Elle savait que nous étions là pour elle. Aujourd’hui, elle a deux ans et se montre même plutôt indépendante dans ses activités. Elle ne me réclame pas constamment, car elle sait que je suis là quoi qu’il arrive.

J’ai évidemment dû faire face à des critiques face à ce choix de cododo et répondre à des questions personnelles, mais j’assume complètement cette façon de fonctionner avec mon enfant. Je n’y vois que des bienfaits.

Attention au danger néanmoins !

Quand bébé est vraiment tout petit et qu’il ne bouge pas beaucoup, il faut néanmoins être très vigilant. Vous pouvez le garder dans le lit le temps de la tétée, du biberon ou de l’endormissement. Mais si vous sentez que vous êtes très fatiguée, essayez tout de même de le poser dans son berceau. Cela va vous permettre de dormir quelques heures l’esprit tranquille, sans avoir peur de faire un mauvais mouvement dans le lit.

Car certes, le cododo permet a chacun de trouver la tranquillité et de se reposer, mais vous dormez tout de même sur une oreille. Peur qu’il tombe, peur de vous retourner en dormant… Il faut trouver le juste compromis, le bon équilibre pour que bébé y trouve son compte et que vous vous soyez moins fatiguée.
Aujourd’hui on trouve du matériel spécialisé qui permet de favoriser le cododo sans danger. Petit berceau qui s’accole au lit parental et dont on peut enlever les barreaux et régler la hauteur. Ou encore une barre à placer à l’extrémité du lit si bébé dort avec vous.

Personnellement, je n’avais pas acheté ce matériel car j’ai découvert son existence qu’ensuite, mais si c’était à refaire je pense que je testerais. »

Vous voulez en savoir plus ? On parle des avantages, des risques, et des règles de sécurité pour éviter la mort du nourrisson ou l’étouffement par ici www.mamanvogue.fr/le-cododo-ou-co-sleeping/

 

© photo pinterest @thedaybookblog

Gianina Plesca

Journaliste et maman d'une petite fille. Gianina a beaucoup travaillé dans la presse féminine, c'est un secteur qui la passionne, forcément il y a tant à dire ! Elle est sportive aussi, enfin elle essaye !

Elle adore échanger avec d'autres mamans, découvrir les univers de chacune et partager toutes ces expériences enrichissantes et bienveillantes sur Maman Vogue.

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue