Ces choses dont je n’aime pas parler avec les autres parents

Ces choses dont je n’aime pas parler avec les autres parents

Quand on a un enfant on entre dans la grande communauté des parents… qu’on le veuille ou non !

Dans cette communauté, il y a tous les types de parents. Les parents poules, les plus laxistes, les stressés et ceux qui restent cool en toutes circonstances.
Il y a les parents célibataires qui mènent tout de front en solo et ceux à la tête d’une famille nombreuse.Plein de parents différents, mais souvent tous réunis par la même cause, le bonheur de leurs enfants.

Depuis maintenant 5 mois je suis une maman, moi aussi. Une jeune maman, débutante, un peu gauche et intimidée. Je suis encore en apprentissage.
Alors quand je suis en présence d’autres parents, je suis toujours un peu nerveuse.
J’ai l’impression que quelque soit le sujet, santé, équipement, éducation et même jeux, nous sommes toujours à nous comparer les uns aux autres, ainsi que nos enfants, et ça me met mal à l’aise.

C’est vrai, ça commence dès la naissance….

Le poids de bébé qui ne devrait intéresser personne !

La taille et le poids de bébé intéressent tout le monde. D’accord j’en conviens c’est important. Mais surtout pour les parents et le bébé lui-même non ?
Parfois ça tourne un peu à la foire au jambon. Qui est-ce-qui aura le plus gros ? Et ça continue pendant des mois !

Oui moi aussi je suis amoureusement la courbe de croissance de ma fille. Je suis fière de voir qu’elle grandit bien, qu’elle prend du poids. Mais j’aime mieux garder ça pour moi, pour nous.
Sinon il y en a toujours un pour faire une remarque : « Ah bon, que ça ? Mais elle mange bien au moins ? Car moi ma fille au même âge elle faisait au moins un kilo de plus ! ». Ma fille va très bien merci, elle a un bon poids et elle mange bien, alors pas besoin de la comparer aux autres bébés, ils sont tous différents non ?

Le suréquipement matériel de bébé

Ensuite ça continue sur l’équipement. Vous pouvez prendre ce qu’il y a de mieux, il y aura toujours quelqu’un pour vous dire que lui a le modèle encore au-dessus, la poussette qui grimpe aux murs et le siège auto qui peut résister aux loopings de space mountain.
Du coup vous avec votre landau tout simple et ce siège auto que vous détestez car vous mettez 30 minutes à l’installer à chaque fois, vous vous sentez un peu nulle.

D’ailleurs la poussette moi je ne l’utilise presque jamais.

Je porte ma fille en porte-bébé préformé physiologique, ce qui me vaut souvent des remarques de la part des pro-roulettes inquiets du bien-être de mon enfant. Je vous assure elle s’y plait, c’est un vrai bébé koala !

L’éducation où chacun pense qu’il a raison !

Mais ce qui me met le plus mal à l’aise c’est quand on en vient à parler éducation.

Privée, publique ou alternative, cursus scolaire classique ou homeschooling…. des sujets qui aujourd’hui font polémique, tant et si bien que je redoute déjà cette période où je devrai justifier mes choix.

Et pourtant, même si avec Coline nous sommes encore bien loin de ces préoccupations, je m’aperçois qu’il y a déjà beaucoup de choses sur lesquelles les parents ne peuvent s’empêcher de faire des remarques aux autres.
Diversification, sommeil, allaitement...ce n’est pas rare que je reçoive des avis sans les avoir sollicités.
Je ne sais pas combien de fois on m’a demandé jusqu’à quand je comptais allaiter ma fille. Elle a à peine 5 mois, ça va, pas la peine d’alerter la brigade des moeurs !

Pourquoi ressent-on ce besoin de toujours se comparer aux autres ?

Moi-même, je l’avoue, parfois je ne peux pas m’empêcher d’aller jeter un oeil à côté, voir comment font les autres.
Je pioche des idées qui me servent par la suite, mais il m’arrive aussi de juger, de me dire que je ne ferais pas comme eux, que la manière dont j’agis avec ma fille est certainement mieux. Je sais c’est mesquin. Mais c’est la nature humaine non ?
On a tous besoin de se rassurer, de se dire que c’est notre façon d’agir à nous qui est la bonne. Surtout quand on est une jeune maman comme moi qui n’a pas encore tout à fait confiance en elle.

Alors puisque je n’aime pas entendre ce genre de remarques me concernant, je fais l’effort de garder mes pensées pour moi.
Après tout chaque enfant est différent. Et chaque parent aimant sait ce qu’il y a de mieux pour lui, même si ça n’est pas comme ça que font les voisins.

Concernant l’éducation des enfants aujourd’hui, il y a un mot qui revient souvent : la bienveillance.
Pourquoi ne pas essayer de l’être un peu plus, bienveillants, entre nous, membres de cette grande communauté des parents ? On est tous dans la même galère après tout ! On est tous fatigués, en manque de sommeil, stressés, et inquiets du bien-être de nos enfants.

Et on est tous fiers aussi. Plus que tout. Quand on voit notre huitième merveille du monde se retourner seul, comme un grand, quand on entend ses premiers fous rires, qu’on l’admire se redresser péniblement sur ses petites jambes ou qu’on l’observe se délecter de sa première purée.
On est en extase. Moi la première. Alors c’est sûr qu’on a envie de le crier sur tous les toits et qu’on se dit, intérieurement, que notre enfant est un petit génie, tellement en avance pour son âge, tellement doué ! Je plains ceux qui n’ont pas d’enfant et qui doivent supporter nos exaltations.

Nous sommes tous les mêmes c’est sûr. Alors arrêtons la compétition et continuons plutôt à nous serrer les coudes. Car dans cette communauté, il y a tellement de bon aussi. Et j’en ai eu des conseils utiles.
Merci aux mamans qui m’ont aidée pour l’allaitement en me donnant leurs petites astuces. Merci aux parents qui m’ont aiguillée lorsque j’étais perdue dans l’immensité de choix de sièges auto. Big up à mes compagnons d’infortune, présents sur les réseaux sociaux à 3h du mat, eux aussi, qui me tenaient éveillée lorsque ma fille ne dormait pas de la nuit. C’est chouette quand même de pouvoir compter les uns sur les autres. Quand on en a besoin.

Et vous, il y a des choses dont vous n’aimez pas parler avec les autres parents ? Racontez-nous !

©Nathalie Coster pour MAMAN VOGUE

Marie O’Kelly

À lire aussi :

Je ne me sens pas libre de choisir la méthode d’ éducation que je souhaite

Education : ces livres qui nous font du bien

Les Mamans

Marie, Paola, Bérénice, Florence, Tiphaine, Astrid, Lorraine... Plus d'une centaine de mamans participent à l'élaboration de ce site, pour une plus grande diversité de conseils, d'avis, de bons plans, de coup de pouce et de témoignages.

Vous voulez nous aider ? Vous avez besoin de conseils ? Vous voulez donner votre témoignage ?
N'hésitez-pas à nous contacter !