Ce qu’on a TOUTES idéalisé avant d’être mamans

Ce qu’on a TOUTES idéalisé avant d’être mamans

Devenir maman, ça nous fait rêver… surtout quand celles qui ont 1,2,3,6 enfants, perchées sur des hauts talons, vous racontent que tout est rose, facile et que les enfants ce n’est que du bonheur. Il ne suffit qu’un peu d’organisation !
Alors on a imaginé ce que cela pouvait être au quotidien, on a rêvé… Et puis on a eu la chance de devenir maman, et petit retour à la réalité : on est fatiguée, énervée, désillusionnée de toutes ces petites choses que l’on pensait génial ! Zoom sur la vie de maman AVANT / APRES avec un peu beaucoup d’humour !

L’allaitement

AVANT : Des moments privilégiés avec son enfant au calme. Lui donner tout ce qu’il y a de meilleur en nous. Rassurer son enfant et ne pas couper le cordon trop vite.

APRES : Des moments douloureux, fatigants. Culpabilité de ne pas  y arriver. Crevasses. De longues heures planquée dans un coin. Manquer encore tous les apéros si bien mérités après 9 mois …

La poussette

AVANT : Choisir une poussette c’est une bonne séance de shopping où on a LE DROIT de dépenser des centaines d’euros . C’est gagner en assurance et avoir l’impression que tout le monde vous regarde et regarde votre bébé dans la rue. C’est super pratique, on peut accumuler beaucoup de sacs sur les poignets, plus rien à porter.

APRES : De longs mois passés à comparer les différentes poussettes qui se ressemblent toutes et écouter les gens vous raconter leurs expériences inintéressantes. Passer ses journées à plier, déplier et porter cet engin pas pratique. C’est passer sa vie à éviter le pavé déchaussé, le trottoir trop petit pour pouvoir passer ou la porte du magasin trop étroite pour que vous puissiez essayer cette jolie chemise qui vous plaisait tant.

Les repas

AVANT : Des moments de partage avec son enfant au calme. Lui donner tout ce qu’il y a de meilleur et préparer de bons petits plats. Lui faire tester de nouveaux aliments chaque mois et éveiller en lui le goût. Se pencher plus sérieusement sur les compositions des petits pots, et devenir bio.

APRES : Des moments longs, trop longs à espérer que bébé finira son assiette. Une imagination débordante pour faire ouvrir la bouche de bébé. Des vêtements et serviettes qui passent aussitôt dans le lave-linge après les différentes catapultes de purée à la carotte. Avoir l’impression de préparer à l’avance des purées pour la semaine, et se rendre compte que le lendemain il faut déjà tout recommencer.

Les nuits

AVANT : Le process du coucher des petits fait toujours rêver, de mignons petits loups en pyjamas tout propres, bien coiffés, dans leur lit avec une jolie histoire à raconter, de gros baisers, et un « je t’aime ». Regarder en pleine nuit son enfant dormir, si apaisé fait toujours craquer. Le réveil nocturne des nourrissons fait partie de la vie, quand c’est son enfant qui vous réclame, quelle merveille d’être essentielle à son bonheur.

APRES : Le process du coucher est une tornade, vous devez courir après vos enfants pendant 10 minutes pour qu’ils se couchent, cela finit toujours en pleurs, papa énervé, vous épuisée. Les réveils nocturnes sont épouvantables, vous devez allaiter des heures, changer les draps des fuites urinaires de vos enfants, lancer une machine, préparer un biberon d’eau car « trop chaud, trop soif… » et impossible de se rendormir.

Les jeux

AVANT : Magnifiques éléments de déco en bois traditionnel, souvenirs de votre enfance. Partager des moments de complicité et d’éveil avec votre bébé, le stimuler, lui faire découvrir des choses qui roulent, qui font du bruit. Regarder les magazines de jouets pour choisir le cadeau de Noël, le déguisement de fin d’année ou ce que la petite souris pourra bien lui offrir pour la 3ème petite dent qui vient de tomber cette nuit.

APRES : Un déménagement, c’est bien simple vous vivez en plein déménagement tout le temps. Des jouets, il y en a partout, de couleurs criardes, ils font de la musique et vous cassent les oreilles. S’ils sont trop petits, bébé le met dans la bouche et vous paniquez. S’ils sont trop gros, cela casse en 2 minutes. Vous passez votre temps à réparer un playmobil qui a la jambe cassée, une page de livre déchirée, et vous battre avec des piles qui ont décidé de na pas marcher dans le train préféré de babychou

En revanche, ce qu’on ne savait pas encore, c’est que cet enfant nous transformerait totalement et nous comblerait de bonheur même dans ces petits moments qui nous agacent tant !

 

Lire aussi :

Avant d’être maman je ne pensais pas que je serais capable de faire tout ça

15 questions que se posent les mamans tous les jours !

Laure de Fazende

Journaliste spécialisée dans les joies et les petits tracas de la grossesse. Laure répond à vos interrogations, vous soutient, se réjouit avec vous de ce grand bonheur qu’est l’arrivée d’un bébé.

Jeune maman d'un petit bonhomme de 4 mois