Au secours ! Bébé fait un pic de croissance !

Au secours ! Bébé fait un pic de croissance !

Mais que lui arrive t-il ?

Vous pensiez avoir trouvé votre rythme avec bébé depuis votre retour de la maternité ? Les tétées commençaient à devenir régulières et plus espacées, vous accordant ainsi un peu de répit ?

Mais voilà que rien ne va plus ! Votre enfant vous réclame à corps et à cris, s’accrochant désespérément à votre sein dès qu’il en a l’opportunité pour téter sans relâche pendant plusieurs minutes…et pour recommencer peu de temps après alors que vous pensiez son appétit satisfait !

Pas de panique, c’est un simple pic de croissance, rien de plus normal. S’ils passent plus facilement inaperçu chez les bébés nourris au lait maternisé, c’est pour les mamans allaitantes souvent une période délicate.

Les pics de croissance sont tout à fait normaux et apparaissent de façon générale aux 3, 6 et 9ièmes jours, semaines et mois, avec évidemment des variations selon les enfants et leur rythme propre. Ils durent généralement entre 12 et 72 heures.
Ils correspondent à des périodes d’acquisition majeures de l’enfant et ne doivent surtout pas être pris pour des caprices de sa part.
S’il paraît affamé et cherche à tout prix à téter c’est tout simplement car il l’est et qu’il en a véritablement besoin.

Comment réagir ?

Pendant cette période bébé a besoin de vous et de vous seule. Si cela est parfaitement naturel c’est également épuisant physiquement et moralement pour la maman qui peut se sentir complètement à la merci des besoins de son enfant et ressentir une grande lassitude voir parfois une angoisse face à un besoin qu’elle croit ne pas arriver à satisfaire.

Il ne faut surtout pas douter de votre allaitement et de votre capacité à nourrir votre enfant. Vous croyez peut-être le contraire mais vous avez suffisamment de lait pour lui et justement votre lactation, stimulée par ses sollicitations, va s’ajuster elle-même à ses besoins.

Il n’y a alors qu’une seule chose à faire : prendre votre mal en patience et accepter la situation. Il faut vous rendre au maximum disponible pour votre enfant dans la mesure du possible bien entendu puisque certaines femmes ont repris le travail et tirent alors leur lait.

Profitez de ces moments “d’inactivité” pour les transformer en quelque chose de positif : lisez un bon livre, binge watchez la série qui vous fait de l’œil depuis longtemps sur Netflix ou encore.. faites des siestes avec bébé au sein ! Car oui, après tout qu’est ce qui fait plus envie à une jeune maman que quelques heures de sommeil supplémentaires !

Ne vous oubliez pas non plus. Puisque votre production de lait est plus importante buvez en quantité, de l’eau et de la tisane d’allaitement si besoin afin de rester bien hydratée.

Et surtout ne culpabilisez pas. Vous agissez de la meilleure façon qu’il soit pour votre enfant en répondant à ses besoins pleinement, tout ce qu’il veut…c’est vous !

À lire aussi :

« Mon début d’allaitement a été difficile mais j’ai persévéré »

Le démarrage de l’allaitement  « J’y arriverai ! »

Post-allaitement : « tout le monde doit dire adieu à sa jolie poitrine ?»

©Clarisse de Lauriston

Marie Cauquil O'Kelly

La rédactrice M.OC