Devenez la plus heureuse des mamans

ET RECEVEZ NOS MEILLEURS ARTICLES POUR ÊTRE UNE MAMAN COMBLÉE

Cliquez sur votre semaine de grossesse

« Pourquoi as-tu voulu avoir des enfants ? »

« Pourquoi as-tu voulu avoir des enfants ? »

« Pourquoi as-tu voulu avoir des enfants ? » voilà la question posée par une amie récemment mariée qui me taraude depuis qu’elle m’a été posée…

A vrai dire, je me rappelle très bien ne m’être posée aucune question. Il m’avait semblé tout à fait naturel de fonder une famille après notre mariage, comme quelque chose d’instinctif, ni planifié ni organisé ni subi. Et puis, je me rappelle tout à fait la joie inexplicable ressentie à la confirmation de ma première grossesse, l’euphorie totale, le bonheur irrationnel…mais c’est vrai finalement, pourquoi ? Loin de moi l’idée de vouloir convaincre mes amies d’avoir des enfants ; je crois que c’est une démarche propre à chaque couple, qui ne doit surtout pas être guidée par des diktats sociaux mais ceci dit, puisque la question m’est posée…

Je me sens d’attaque

Lorsque j’entends des couples parler de leurs difficultés ou des compromis/sacrifices qu’ils ont consentis depuis la naissance de leurs enfants, je n’ai pas peur. Je sens que j’aurai l’énergie pour mener à bien une grossesse et m’occuper d’un petit enfant, à 100%. Rationnellement, je suis consciente que nous allons au-devant de périodes parfois difficiles, que nous allons nous remettre en question en permanence et allons devoir puiser en nous des réserves de patience et de force, mais je nous sens prêts.

J’en ai envie

J’aime la compagnie des enfants depuis assez jeune. J’aime leur joie, leur univers, leur soif de découvrir et d’apprendre, la simplicité de leurs relations aux autres. Mais le lien qui unit des parents et leur enfant me semble quasi mystique et je souhaite le vivre à mon tour. J’ai beaucoup d’excellents souvenirs de la vie de famille, avec mes parents et mes frères et sœurs (avec un lot de petits traumas comme tout le monde) ; j’ai envie de revivre ça. Une famille c’est un peu comme une petite société privée et je voudrais avoir la mienne.

Je souhaite transmettre

J’ai beaucoup reçu et je sens aujourd’hui que c’est à moi de donner. Je voudrais mettre à la disposition de mes enfants les outils que j’ai reçus pour leur permettre de grandir dans une famille aimante et de devenir ce à quoi ils aspirent.

Je suis curieuse

Qu’est-ce que ça peut bien donner mon mari et moi mélangés ? Que peut-il bien ressortir d’un mélange de nos deux personnalités ? Sûrement une troisième personnalité à la fois comparable et bien différente. A quoi mon enfant va t’il ressembler ? Quels traits de famille vont ressortir ? De quelle couleur seront ses yeux ?

Les mères de famille me fascinent

Pour moi, les mères ont une aura différente, comme si une part significative de leur féminité s’exprimait dans leur maternité. Comme si elles remplissaient une mission un peu mystique qu’elles sont les seules à comprendre et qui les rend plus heureuses plus épanouies dans leur vie de femme. C’est sûrement ça le mystère de la maternité et j’ai envie de le percer à mon tour.

Je me souviens d’un soi-disant bon mot d’un journaliste qui avait dit « Avoir des enfants est sûrement l’acte le plus égoïste qui soit »…à me relire, j’ai l’impression que oui…Pourtant, même en faisant une sincère autocritique, je n’ai pas l’impression d’avoir eu des enfants « pour moi » mais plutôt « pour eux », pour faire grandir leur vie avec le plus de bienveillance que je suis capable de leur apporter. Et lorsqu’on me dit qu’ils sont gais et heureux, je reçois ce compliment comme le plus beau qu’on m’ait jamais fait.

Et finalement, lorsque je lui ai dit tout ça, la seule conclusion qui m’ait venue est « Tout ça c’est bien beau mais ce n’est pas le genre de décision que tu vas pouvoir prendre en faisant des pour et des contre dans deux colonnes différentes… tu dois le sentir, c’est instinctif, écoute tes tripes ». C’est une aventure qu’on ne peut pas mener à moitié et dans laquelle il faut se jeter avec foi et courage mais il y a une sorte de grâce qui touche toutes les mamans et nous accompagne tous les jours…

 

© photo Maman Vogue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.