Quels aliments éviter pour les bébés ?

Quels aliments éviter pour les bébés ?

L’heure de la diversification a sonné si votre enfant a entre 4 et 6 mois. Youpi ! Vous allez enfin pouvoir faire découvrir de nombreuses saveurs à votre bébé. Certains pédiatres conseillént de débuter par les saveurs salées (légumes) avant d’incorporer des goûts sucrés (fruits). Mais existe-t-il des aliments qu’il faut à tout prix éviter au départ et selon l’âge de votre enfant ?

Jusqu’à 4 mois

Le bébé n’a besoin que de lait (allaitement ou lait premier âge). Nul besoin de lui proposer d’autres aliments avant ses 4 mois révolus. Par la suite, les aliments devront être proposés un à un pour que votre enfant puisse découvrir les saveurs de façon distincte avant de les associer.
Le meilleur moyen pour identifier quand commencer la diversification est d’être attentif aux signes fournis par votre bébé : s’il commence à tenir assis seul, à porter des objets à sa bouche, à essayer d’attraper la nourriture « des grands », alors ne cherchez plus, il est prêt !

Petits pots ou repas fait maison ?

Pour être sûre du contenu de l’assiette de votre tout petit, mieux vaut privilégier lorsque cela est possible bien évidemment, du « fait maison ». Achetez quelques légumes frais que vous faites cuire au baby cook ou à la vapeur avant de les mixer pour un bon repas sain. Pas de risque d’y trouver du sel ajouté ou des aliments inconnus que bébé pourrait mal digérer, voire développer un quelconque signe de réaction allergique.

Si l’on ne trouve pas le temps ni l’énergie, il est tout à fait possible de trouver gourdes ou petits pots bio délicieux en magasin, comme par exemple la marque Comme des papas

A éviter de façon générale pour ne pas déséquilibrer les repas de bébé

Evidemment, il ne s’agit pas non plus de tout interdire. A partir d’un an, un enfant a un grand choix d’aliments qui s’offre à lui, mais il s’agit plutôt de limiter les aliments qui, en trop grande quantité, ne sont pas très bon pour la santé de nos enfants. On pense aux sucres, chocolat, confiture et les aliments riches en graisses sans intérêt nutritionnel. Les fritures sont donc à bannir. Mais aussi les épices qui peuvent dénaturer le goût réel des aliments.
Les céréales infantiles peuvent aussi déséquilibrer l’alimentation, elles ne sont conseillées que pour les petits mangeurs.
Les bons gras doivent aussi être limités ou en tout cas proposés en quantité mesurée : beurre, huile d’olive. 

Quelle boisson ?

De l’eau faiblement minéralisée essentiellement. Les jus de fruits sont généralement trop sucrés. Vous pouvez par contre de temps en temps lui proposer un jus d’orange et de citron pressé maison par exemple.
Les sodas sont totalement proscrits et les sirops à éviter car ils peuvent accentuer leur attirance pour le sucre.

Pour une bonne digestion

Eviter les risques de constipation en éliminant les aliments qui peuvent perturber le transit des tout petits. Ou en tout cas il faut veiller à équilibrer leur quantité avec un autre aliment qui accélère la digestion. Pour éviter la constipation, donnez en quantité limitée les aliments suivants :

  • carotte
  • riz
  • pomme crue
  • banane
  • chocolat
  • thé
  • haricots
  • fromages
  • viandes

Risques d’allergies

Chez le nourrisson il existe un certains nombres d’allergies alimentaires fréquentes. Ces aliments devraient donc être insérés dans l’alimentation des bébés un peu plus tard que les autres. L’introduction des aliments à fort pouvoir allergénique doit se faire plus tard si votre enfant présente des signes d’allergies. Et quand une personne de la famille souffre d’une allergie, l’enfant doit obligatoirement être protégé de cet aliment jusqu’à ses 6 mois révolus.

Liste des aliments à risques :

  • lactose (le lait de vache n’est pas bon pour tous les enfants, il existe d’autres alternatives s’il est intolérant, parlez-en avec votre pédiatre)
  • oeuf
  • poisson
  • kiwi
  • céleri
  • crustacés
  • produits contenant de l’arachide ou fruits à coque (pas avant trois ans en général)

Gianina Plesca

Journaliste et maman d'une petite fille. Gianina a beaucoup travaillé dans la presse féminine, c'est un secteur qui la passionne, forcément il y a tant à dire ! Elle est sportive aussi, enfin elle essaye !

Elle adore échanger avec d'autres mamans, découvrir les univers de chacune et partager toutes ces expériences enrichissantes et bienveillantes sur Maman Vogue.

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue