Quelle alimentation adopter lorsque l’on veut mettre en route un bébé ?

Quelle alimentation adopter lorsque l’on veut mettre en route un bébé ?

Alimentation et fertilité chez la femme

Aucune étude n’a vraiment été probante en ce qui concerne l’alimentation de la femme en pré-conceptionnel. Effectivement, selon les pays et les habitudes alimentaires de chacun les résultats des études se contredisent. Revenons tout de même sur quelques questions de bon sens !

Alcool : tout est une histoire de quantité…

Vous pensez bien qu’aucune étude n’a pu être réalisée de façon prospective sur les risques de l’alcool en pré-conceptionnel. Il serait totalement interdit et surtout il ne serait absolument pas éthique de faire boire un groupe de femme et d’en interdire un autre afin de comparer les résultats sur le délai de conception de ces femmes…

Néanmoins, les études montrent toutes qu’au-delà d’une consommation de deux verres par jour chez la femme et chez l’homme en pré-conceptionnel, le délai de conception est allongé.

Cette consommation demeure de toute façon néfaste pour l’organisme car elle correspond au seuil au-delà duquel on parle d’alcoolisme d’après l’Organisation Mondial de la Santé.

J’en profite pour vous rappeler que pendant la grossesse la consommation d’alcool doit être STRICTEMENT NULLE.

Tabac : et si c’était le moment d’arrêter ?

Sur ce sujet, il n’y aucun doute pour affirmer que la consommation de tabac diminue les chances de concevoir. Malheureusement, beaucoup de femmes n’arrivent pas à diminuer voire à arrêter de fumer tant qu’elles ne sont pas enceintes. Et pourtant… Le tabagisme provoque des modifications hormonales et réduit la fécondité d’environ un tiers. En moyenne, il a été démontré que les fumeuses mettent deux fois plus de temps que les non-fumeuses pour avoir un enfant.

Alors, courage ! C’est peut-être le moment pour vous de commencer à diminuer votre consommation de tabac. N’hésitez pas à vous faire aider pour cela (tabacologue, substituts nicotiniques, hypnose etc.).

Café / Thé : on en reprendrait bien une petite tasse !

Au-delà de trois tasses par jour de café ou thé par jour, le taux de caféine ou théine devient nocif pour la santé mais une consommation quotidienne de deux tasses par jour ne semblerait pas diminuer les chances de conception.

Soyez tout de même vigilante de les consommer à distance des repas et d’une prise de fer ou de calcium car leur absorption peut être diminuée par la prise de thé ou de café.

Optez pour les « bonnes » graisses…

Il ne faut pas bannir toutes les graisses de votre alimentation car elles participent au bon fonctionnement de votre organisme. Il suffit simplement de faire le bon choix… !

Il est préférable de privilégier les oméga-3 dans votre alimentation qui sont meilleurs pour la santé que les autres graisses industrielles. Il a été également démontré que les oméga-3 participent au développement neurologique de votre bébé donc c’est tout bénéfique !

… et pour les bons sucres

En règle générale, essayez d’éviter les aliments à index glycémiques élevés c’est-à-dire les aliments qui augmentent rapidement le taux de sucre dans le sang. Pour parer à cette perturbation, votre corps va sécréter de l’insuline. Or, il est prouvé que cette sécrétion intense et répétitive peut nuire à votre ovulation. Elle sera également mauvaise pendant la grossesse car elle peut provoquer l’installation d’un diabète gestationnel.

Qu’est-ce que j’achète ?

  • Des aliments à indice glycémique bas : céréales ou farines complètes, légumes secs, légumes, sirop d’agave…
  • Des fibres qui permettent de ralentir l’assimilation du sucre : graines de lin, flacon d’avoine…

Les produits laitiers ??

Il a été raconté pendant un moment que les produits laitiers étaient fortement déconseillés en pré-conceptionnel. Cela est totalement faux ! En revanche, il faut choisir les bons produits et en bonne quantité…

Pour commencer, bannissez de vos frigidaires les yaourts 0% et le lait écrémé ! Ces laitages, pauvres en graisses, déstabiliseraient l’équilibre de nos hormones sexuelles. Il est donc recommandé de consommer un à deux produits laitiers par jour en privilégiant du lait demi-écrémé ou entier et des yaourts/ fromage blanc non allégés.

Misez sur la vitamine B9

Avez-vous déjà entendu parler des bienfaits de la vitamine B9, également appelée l’acide folique ?

Cette précieuse vitamine participe au bon déroulement de votre cycle menstruel et a surtout de nombreux avantages pendant la grossesse. Effectivement, l’acide folique réduit le risque de fausse couche et prévient certaines malformations neurologiques chez le fœtus.

Vous pouvez vous en faire prescrire sous forme de compléments alimentaires que l’on trouve en pharmacie mais sachez que l’on en trouve également dans certains aliments : épinards, mâche, cresson, lentilles, melon, châtaigne, avoine, sarrasin, quinoa, moules, palourdes, levure de bière, noix, pois chiche…

 

Et pourquoi on ne garderait pas ces bonnes habitudes alimentaires pendant et après la grossesse ?!

© photo Annaclick

Laure Laroche

Master de maïeutique à l'Université de St Quentin en Yvelines.
Sage-femme en maternité. Cours de préparation à la naissance et à la parentalité.
Formation master d'éthique biomédicale à l'institut politique Léon Harmel.