Devenez la plus heureuse des mamans

ET RECEVEZ NOS MEILLEURS ARTICLES POUR ÊTRE UNE MAMAN COMBLÉE

Cliquez sur votre semaine de grossesse

ACTU : le nouveau carnet de santé est arrivé !

ACTU : le nouveau carnet de santé est arrivé !

Ce n’est pas un poisson d’avril : les nouveaux carnets de santé arrivent le 1er avril 2018. Il était temps, certaines données datent de 1979 !

Ce document est désormais en adéquation avec notre époque. Maman Vogue fait le point sur les nouveautés et les changements.

Les changements du carnet de santé

Depuis le 1er janvier 2018, onze vaccins sont obligatoires contre 3 anciennement. Il s’agit de la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l’Haemophilus influenzae de type b, l’hépatite B, le pneumocoque, le méningocoque C, la rougeole, les oreillons et la rubéole.

Les courbes de croissances ont été revues à la hausse. Et il était temps, cela faisait quasiment 40 ans qu’elles n’avaient pas été modifiées ! Ainsi, aujourd’hui un garçon de 2 ans mesure 88 cm contre 86 cm auparavant et une fillette de 10 ans mesure 139,5 cm contre 134,7 cm il y a 39 ans (source : Inserm). Un écart de centimètres qu’il était temps de changer !

Les poids moyens ont aussi changé et une attention toute particulière est accordée au surpoids : « Le repérage de ce surpoids et de l’obésité de l’enfant doit reposer sur le suivi de la courbe de corpulence (c’est-à-dire l’IMC ou indice de masse corporelle – poids divisé par le carré de la taille) et non de la courbe de poids ».

Concernant l’introduction des aliments pas de changement particulier à noter. On remarque juste que l’introduction des yaourts est repoussée d’1 mois (à partir du 7e mois).

Les nouveautés du carnet de santé

Une consultation a été rajoutée et est prévue dans la la deuxième semaine de vie (de 6 à 10 jours après la naissance). Elle doit permettre d’accompagner les jeunes parents (retour à la maison, allaitement) et repérer d’éventuelles pathologies avec notamment l’observation des selles du nourrisson.

De nouvelles recommandations ont été apportées et concernent la santé du bébé :
– Utiliser des biberons garantis sans bisphénol A.
Éviter de mettre un enfant de moins de 3 ans dans une pièce où la télévision est allumée (même s’il ne la regarde pas)
– Pour prévenir des risques de mort subite du nourrisson : utiliser un lit à barreaux sans tour de lit et faire dormir, si cela est possible, le bébé dans la chambre de ses parents pendant les 6 premiers mois au minimum.

Pour l’examen entre 14 et 18 ans un ajout a été fait dans la rubrique « Être responsables de sa propre vie ». Jusqu’ alors seule la contraception était évoquée ; désormais une place à l’avortement est accordée : « Passé le délai de trois jours, il faut prendre rapidement un avis auprès de ces mêmes professionnels qui pourront te proposer une éventuelle interruption volontaire de grossesse (IVG) ».

Lire aussi :

LE POINT SUR LES VACCINS

ENFANTS, BÉBÉS ET LES ÉCRANS

BIEN DÉMARRER LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE

Laisser un commentaire