ACTU : L’instruction obligatoire dès l’âge de 3 ans à partir de 2019

ACTU : L’instruction obligatoire dès l’âge de 3 ans à partir de 2019

L’État serait-il en train de prendre peu à peu le contrôle de nos vies et s’immiscerait-il dans l’éducation que nous souhaitons donner à nos enfants ? Telle est la question que se posent certains parents suite à l’annonce d’Emmanuel Macron ce mardi 27 mars 2018, lors de l’ouverture des « Assises de l’école maternelle » organisées à Paris. Mais que s’y est-il dit au juste ? Quelles conséquences directes sur nos enfants ?

Abaissement de 6 à 3 ans de l’âge de la scolarisation

« L’école maternelle est et sera à l’avenir un moment fondateur de notre parcours scolaire. J’ai décidé de rendre obligatoire l’école maternelle et ainsi d’abaisser de 6 à 3 ans l’âge de scolarisation » a annoncé notre président lors des « Assises de l’école maternelle » dont l’objectif annoncé est de « repenser la maternelle pour en faire une véritable ‘école du langage et de l’épanouissement’ ».

Comme l’a rappelé le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, l’école maternelle n’est pas obligatoire jusqu’à présent . Cela permet par conséquent de laisser les parents libres de mettre en maternelle leurs enfants ou pas. Certaines mamans ont d’ailleurs choisi de scolariser leurs enfants en petite section uniquement le matin et de les faire dormir à la maison l’après-midi. Mais visiblement cette époque sera bientôt révolue…

L’Égalité primerait-elle sur la Liberté ?

Cette liberté de mettre son enfant à l’école maternelle ou non ne va plus être possible puisque, dès la rentrée 2019, tout enfant âgé de 3 ans devra aller à l’école. Une première depuis 1882, date à laquelle l’école a été rendue obligatoire.  L’objectif est ainsi de permettre à tous les bout’choux issus de milieux défavorisés d’en sortir le plus rapidement possible afin notamment de développer leur langage. En effet, selon plusieurs études, la stimulation précoce entre 0 et 5 ans contribue à la réussite scolaire.

Ainsi Jean-Michel Blanquer a déclaré lors de ces Assises : « Aujourd’hui, 97 % des élèves de 3 ans sont scolarisés à l’école maternelle. Ils le sont cependant selon des modalités imparfaites. L’enjeu est que l’école maternelle permette à tous les élèves de s’épanouir et de maîtriser la langue. Pour cette raison, nous abaissons l’âge de l’instruction obligatoire à 3 ans. La maternelle sera ainsi le véritable tremplin vers la réussite tout au long de la scolarité. Cette décision traduit donc la volonté gouvernementale de faire émerger, grâce à l’école, une société plus juste ».

Une mesure qui, au nom de l’égalité des chances pour tous risque néanmoins de priver les parents de leur liberté de choisir comment ils souhaitent éduquer leurs enfants. Cette mesure nécessitera la création de 800 postes environ. Par ailleurs une formation spécifique pour les enseignants et les ATSEM est également envisagée.

L’instruction obligatoire dès 3 ans, les avis des parents sont partagés :

Les + de la mesure

  • L’enfant sera sociabilisé très tôt et apprendra dès son plus jeune âge le vivre ensemble.
  • Le matériel et les activités proposés à l’école maternelle sont plus variés et riches qu’à la maison.
  • Plus de stimulation sur le cerveau de l’enfant qui est très malléable à cet âge où l’on apprend beaucoup.

Les – de la mesure

  • L’impression que les enfants vont être « arrachés » précocement à leurs parents.
  • Pas de respect du rythme de chacun, impossibilité de laisser l’enfant faire la sieste chez lui au calme
  • Sentiment que l’État fait de l’entrisme sur leurs choix éducatifs, d’autant plus accentué avec la mise en place des 11 vaccins obligatoires en janvier 2018.

Et vous, quel est votre avis ? Pour ou contre cette nouvelle mesure qui veut rendre l’école obligatoire dès l’âge de 3 ans ?

Lire aussi :

Le unschooling ou pourquoi mes enfants ne vont pas à l’ école (oh la la)

Elles ont décidé de faire l’école à la maison

Pourquoi choisir une école hors-contrat ?

 

© photo Maman Vogue

Perrine de Robien

Rédactrice web, maman de 4 enfants et épouse d'un mari kaki !

Après avoir été professeur des écoles, elle a repris des études de journalisme pour pouvoir faire ce qu'elle aime par dessus tout : écrire et si possible vous faire sourire.

Ses sujets de prédilection ? L'éducation et l'organisation.