Accouchement : quand partir à la maternité ?

Accouchement : quand partir à la maternité ?

Vous arrivez en fin de grossesse et vous avez maintenant hâte de venir accoucher !
Mais à quel moment devez-vous venir ??? Commençons par les cinq raisons principales à connaitre par cœur !

  1. Contractions régulières et douloureuses
  2. Saignements inexpliqués
  3. Rupture de la poche des eaux
  4. Fièvre
  5. Diminution des mouvements de votre bébé

Contractions régulières et douloureuses : départ à la maternité !

Vous avez des contractions régulières et douloureuses depuis au moins deux heures de temps. Ces deux heures sont importantes pour ne pas passer à côté d’un faux travail. Le faux travail se caractérise par des contractions sans modification du col de l’utérus. Il peut arriver en fin de grossesse d’avoir des épisodes de contractions qui préparent le corps au travail mais qui ne sont pas des vraies contractions de travail.

Vous pouvez prendre un bon bain et du spasfon (2cp trois fois par jour) pour essayer de faire passer la douleur. Si celle-ci persiste et s’intensifie, il y a des chances pour que vous soyez en travail. Vous pouvez donc vous présenter à la maternité.

Saignements inexpliqués : départ à la maternité !

Les saignements de sang rouge actifs font également partis des événements qui doivent vous faire consulter à la maternité.

Cependant, on ne parle pas des petits saignements qui peuvent apparaitre suite à un rapport sexuel ou à un examen gynécologique. Ces saignements sont normaux. Ils sont dus à la stimulation du col de l’utérus qui est très vascularisé en fin de grossesse. Il peut donc facilement saigner sans qu’il existe de conséquences pour la grossesse.

En revanche, lorsque vous présentez des saignements actifs (comme des règles) sans explications ou après une chute ou un coup, vous devez vous présenter rapidement à la maternité pour faire le point.

Rupture de la poche des eaux : départ à la maternité !

Si vous avez franchement rompu la poche des eaux ou si vous avez des pertes de liquide de temps en temps, vous devez vous présenter à la maternité.

Vous avez le temps de prendre une petite douche et de réunir vos affaires afin de vous présenter dans les deux heures environ qui suivent la rupture de la poche des eaux.

En cas de doute sur une fissure de la poche des eaux, un petit prélèvement sera fait à l’aide d’un écouvillon au niveau vaginal. Ce prélèvement permet d’affirmer ou d’infirmer la rupture. Il vaut mieux venir vérifier à la maternité si vous avez un doute pour éviter une infection.

Fièvre : départ à la maternité !

En cas de fièvre inexpliquée, contrôler votre température en rectal à la maison. Si celle-ci est supérieure à 38°C, vous devez venir consulter pour vérifier l’origine de cette fièvre. Rassurez-vous, il s’agit dans la plupart des cas d’une infection bénigne mais si celle-ci est plus grave, un traitement antibiotique d’au moins une semaine doit être mis en place.

Un bilan sanguin, un prélèvement vaginal et un prélèvement d’urine seront alors réalisés pour vérifier l’origine de l’infection.

Diminution des mouvements actifs de votre bébé : départ à la maternité !

Vous ne sentez plus ou beaucoup moins votre bébé bouger depuis une demi-journée (environ 6h).

Votre bébé a des phases de sommeil et a le droit de dormir comme sa maman. Cependant si vous avez l’impression que ses mouvements sont vraiment différents depuis plusieurs heures, vous devez consulter à la maternité pour faire le point. Un monitoring fœtal et une échographie seront alors réalisés. Dans certaines maternités, une hospitalisation de 48h peut être envisagée par la suite, pour surveiller le bien être de votre bébé.

Avant de s’inquiéter, que faire pour stimuler votre bébé ?

Commencez par changer de position, peut être qu’une autre position lui plaira plus (allongée sur le côté par exemple). Essayez ensuite de boire un grand verre d’eau froide ou de manger quelque chose de sucré. Ces stimulations permettent souvent de réveiller votre bébé. Si les mouvements redeviennent comme avant, tout va bien !

Les autres raisons de consulter

Il existe bien sur d’autres raisons de consulter votre gynécologue ou votre maternité pendant la grossesse comme par exemple une chute sur le ventre, des démangeaisons ou pertes anormales, une tension trop élevée, des maux de tête associés à l’apparition d’œdèmes importants…

Dans tous les cas, n’hésitez pas à contacter votre maternité pour vous renseigner et vous faire orienter avant de vous inquiéter.

Laure Laroche

Master de maïeutique à l'Université de St Quentin en Yvelines.
Sage-femme en maternité. Cours de préparation à la naissance et à la parentalité.
Formation master d'éthique biomédicale à l'institut politique Léon Harmel.