Devenez la plus heureuse des mamans

ET RECEVEZ NOS MEILLEURS ARTICLES POUR ÊTRE UNE MAMAN COMBLÉE

Cliquez sur votre semaine de grossesse

A quoi ressemblera votre bébé ?

A quoi ressemblera votre bébé ?

A quoi ressemblera votre bébé imaginaire, celui que vous avez dans la tête, que vous imaginez depuis que vous êtes petite? Sera t-il loin de la réalité ? Sera t-il plutôt du côté de son père ?

Imaginer à quoi ressemblera votre bébé peut soutenir le développement du bébé, car en pensant à eux, car toutes les sensations que l’on a à ce moment là, les questionnements, les doutes, le stress ou l’excitation stimulent le psychique du bébé et tous ses sens.

Sera t’il extrêmement dynamique au vu du nombre de coups de pieds qu’il donne ? Sera t’il mélomane et sensible car il bouge toujours quand maman écoute de la musique ? sera t’il blond comme sa mère ou brun comme son père ? Il est toujours plus facile de s’imaginer son enfant à quelques années que bébé. On pense toujours que ce sera un clone de soi –même, car on a souvent vu des photos de nous même petit.

Accueillir votre bébé tel qu’il est

C’est important d’avoir son enfant idéal dans l’imaginaire tout en accueillant l’enfant tel qu’il sera à la naissance. Cet idéal perdurera toute la vie, car on attendra toujours que son garçon soit le meilleur au foot, et sa petite fille un rat de l’opéra !

D’autres refusent d’y réfléchir, par peur de se projeter ou d’être déçue à la naissance si le bébé ne ressemble pas du tout à ce que l’on avait imaginé. Certaines encore, ont pu perdre un bébé in-utéro et avoir une histoire difficile, et se protège en refusant de se projeter.

Beaucoup rêvent de leur bébé, mais il arrive également de faire des cauchemars. Bébés laids, accouchements difficiles… qui traduisent toutes les peurs autour de l’accouchement.

Imaginer bébé rend la grossesse concrète

Connaître le sexe du bébé rend les choses très concrètes, peut aider à se projeter et commencer à imaginer son enfant.

Les echographies sont contreversées sur ce sujet, car il peut aussi bloquer l’imaginaire des parents car on connaît le sexe, les traits par les examens en 3D, les positions…certains parents trouvent cela trop intrusifs et ont l’impression de déranger le bébé qui est tranquille dans sa bulle !

Méfiez vous, votre bébé va changé toutes les semaines. S’il ressemble à votre mari ou à votre belle-mère à la naissance, rien n’est perdu !

Mettre du temps à s’attacher à son bébé

Beaucoup de mamans parlent avec une intense émotion de la naissance de leurs enfants et de l’amour inconditionnel qu’elles ont ressenti tout de suite pour eux. Mais il y a aussi celles qui n’osent pas en parler ou celles qui culpabilisent : celles qui ont eu du mal à s’attacher à leur(s) bébé(s).

« Moi, c’est simple, je m’attache toujours « à retardement » à mes enfants. Je les aime quand ils naissent bien sûr, mais pas de cet amour si intense et inconditionnel dont on entend souvent parler les jeunes mamans. Quand je sors de la maternité avec un nouveau bébé, je le trouve mignon, je suis contente de l’avoir avec moi mais je ne sens pas un attachement profond et indéfectible entre lui et moi.

Aujourd’hui, j’assume cet attachement « à retardement » mais au début, ça a été très dur. Pour mon premier enfant, j’ai beaucoup culpabilisé. »

Les commentaires sont fermés.