A qui ressemblera mon bébé ?

A qui ressemblera mon bébé ?

Avez-vous vécu ou vous êtes-vous préparées à entendre votre belle-mère affirmer
« Je suis formelle, cette fossette sur le menton, c’est tout son père » et  » si si je vous assure, cette forme de narines, ronde à tendance ovale, est incontestablement celle de son grand-père au même âge » ?
Bon…dans le fond peut-être a t’elle raison mais, inspirez, expirez et parlons génétique!

Les ressemblances physiques

Camille nous raconte  » Lorsque l’on a appris que l’on attendait un bébé, notre grand jeu était de savoir à qui il allait ressembler. Pour certains couples, c’est facile, car il arrive que le mari et sa femme se ressemblent un peu ou aient les mêmes caractéristiques physiques.. 2 blonds aux yeux bleus, ou deux bruns aux yeux foncés! Mais pour nous c’était un jeu… mon mari étant brun aux yeux foncés et moi étant blonde aux yeux clairs…alors à quoi ou plutôt à qui ressemblera notre futur bébé? »

Mystère! Voici ce que nous pouvons vous en dire :

Les ouvriers de l’hérédité sont les chromosomes et en particulier les gènes qu’ils portent. Les chromosomes déterminent le sexe féminin ou masculin, les gènes transmettent, eux, les caractéristiques de votre enfant.
Au sein de chacune des cellules composant notre corps et possédant de notre ADN, se trouvent 46 chromosomes (23 paires). Il existe le même nombre dans chacune et selon une combinaison qui nous est propre.

genetique 1

Une cellule composant le corps d’une femme

Au tout début et en prévision de la création d’une future vie, en chaque homme et en chaque femme se forment les cellules dites sexuelles (les spermatozoïdes chez l’un, les ovules chez l’autre). Ces cellules sont les principales actrices intervenant, au niveau biologique, dans la création de bébé. Issue de la division d’une plus grande, chaque cellule sexuelle contient seulement 23 de nos 46 chromosomes : 23 chromosomes du père dans un spermatozoïde, 23 chromosomes de la mère dans un ovule.

Ainsi, lors de la fécondation (fusion de l’ovule et du spermatozoïde) l’œuf ne reçoit que la moitié de l’héritage génétique de son père, et la moitié de celui de sa mère et non la totalité de l’un ou de l’autre.

 

Exemple chez la femme : une cellule créant 2 ovules avec 23 chromosomes

Exemple chez la femme : une cellule créant 2 ovules avec 23 chromosomes

L’union des chromosomes maternels et paternels et des gènes entre eux attribuent, alors, au bébé des caractéristiques physiques et psychologiques qu’il tiendra donc un peu de papa et un peu de maman.

Nous pourrions alors simplement imaginer que votre enfant ressemblerait pour moitié à son père, avec la même couleur de yeux par exemple, et pour moitié à sa mère possédant alors de beaux cheveux épais.

Cela n’est pourtant pas ce qu’il se passe le plus fréquemment, les lois de l’hérédité sont plus complexes et plus aléatoires. (Pensez donc à une loterie!)

ovule avec chromosome de la mère + spermatozoïde avec chromosomes du père

ovule avec chromosome de la mère + spermatozoïde avec chromosomes du père

Tout d’abord, lorsque les cellules sexuelles se forment et que les 23 paires de chromosomes se séparent, cette répartition se fait de façon entièrement aléatoire ce qui veut dire que 8 338 608 combinaisons de cellules dites « filles » (ovules ou spermatozoïdes) ainsi formées sont possibles.

Et d’un point de vue de l’hérédité cela signifie qu’une femme, par exemple, peut donc fabriquer 8 338 608 sortes d’ovules différents dont le message héréditaire ne sera pas le même. Il en est de même pour les spermatozoïdes de l’homme.

genetique 4

Enfin, avant de se séparer, les chromosomes d’une même paire vont s’échanger des morceaux d’eux même, recombinant ainsi l’héritage génétique. Ce processus accroît alors d’avantage les combinaisons et possibilités!

Ainsi s’explique que, bien que nés de la même mère et du même pères, des frères et sœurs, puissent n’avoir entre eux qu’un air de famille et que la ressemblance n’aille souvent pas plus loin.

Marie-Liesse (brune aux yeux clairs) et ses deux petits bonhommes nous le prouvent «  Quand j’attendais Antoine j’étais persuadée qu’il aurait beaucoup de cheveux et très foncés, comme de mon côté. Quand la sage femme m’annonça à l’accouchement  » ah il n’a pas de cheveux… » j’ai hurlé « quoiii? » Et après « ah si il en a mais c’est un petit blond » « un blond?? ». Et quand il est sorti j’ai du accepter ma « défaite » : c était mon mari tout craché! Pour Gaultier à l’écho la sage femme me dit « tiens il a des cheveux ». A sa naissance, pas de débat possible, une touffe de cheveux impressionnante, une petite coupe bien faite, comme sa maman! »

Et Tiphaine nous raconte «  Quand j’ai accouché de Baptiste, la sage femme me regarda et me dis : « oh il a votre menton ! » Et il l’a toujours 18 mois après …. Par contre beaucoup me disent qu’il ressemble à mon petit frère et les amies de maman l’ayant connu à cet âge là hallucine aussi de cette ressemblance… Donc il ne ressemble ni à son père, ni à sa mère mais à son oncle!! »

Les notions de caractères dominants et récessifs

Lors de sa conception l’enfant va recevoir pour chaque caractère physique, un gène de son père et un gène de sa mère. Prenons l’exemple de la couleur des yeux et supposons qu’il hérite sur le gène paternel de la couleur marron et sur le gène maternel de la couleur bleue. Ses yeux ne seront pas moitié marron moitié bleu, mais marron car cette couleur l’emporte sur le bleu. On appelle donc le gène portant la couleur marron « dominant » et l’autre « récessif ».

Quels sont les caractères dominants ?

Les longs cils, les narines larges, les grandes oreilles, les taches de rousseur

Et les caractères récessifs?

Les yeux bridés, les cheveux clairs, la myopie.

A savoir, cet enfant aux yeux marrons garde tout de même sur un gène de ses chromosomes, le caractère yeux bleus, donné par sa mère. Devenu adulte, il peut transmettre alors à sa propre descendance le caractère yeux bleus, l’ayant gardé sur l’un de ses gènes. S’il en est de même de sa femme, leur enfant pourra avoir les yeux bleus bien que sa mère et son père aient les yeux marrons.

Justement, Anastasia (brune aux yeux marrons) et son mari (brun aux yeux marrons) nous racontent!  » Octave à 2 mois: 50% disent qu’il ressemble à son papa, Et l’autre moitié à moi (enfiiiiiiiiin) ; à 3 mois: Toujours très blond, avec des yeux bleus (« -c’est le fils du facteur ??! -….) ; Octave à 4 mois: 70% des gens trouvent qu’il me ressemble ! Toujours très peu de cheveux et très blond, toujours les yeux très bleus (youpi! « Pourvu que ça dure, ta belle figure »…) Pour moi il ressemble à mon petit frère depuis le début et les avis commencent enfin à se ranger de mon côté. »

Les ressemblances psychologiques ou intellectuelles

La structure intellectuelle et surtout psychologique d’un individu est soumise à des influences nombreuses et multiples : le mode de vie, le comportement de ses ascendants, le mode d’éducation, l’appartenance sociale, etc. Par conséquent, bien que votre enfant tienne de vous, ses parents, sa personnalité sera plus ou moins fortement modifiée par les influences extérieures!

Marie nous raconte :  » Le seul truc qui vienne de moi (et qui est évident à mes yeux) est son air mal-aimable quand il regarde des personnes qu’il ne connaît pas… Mes parents disent que je suis née en fronçant les sourcils, ça n’a pas raté, mon petit Timothée c’est pareil! »

Marie-Liesse se souvient : «  Antoine, jusqu’a 10mois-1 an avait le caractère de son papa tout craché : il fallait se battre pour lui décrocher un sourire et lorsque tu le posais quelque part tu ne l’entendais pas! Après en grandissant il est devenu une vraie pipelette et un sacré clown! « 

Enfin ,chacun peut aussi trouver son compte dans l’usage des théories génétiques, la preuve quand Constance nous en parle  » quand Augustin râle ou autre, son père s’empresse de dire : « on dirait ta mère! »

Ainsi, votre perle aura des chances de vous ressembler, ou de ressembler à son père, mais il pourra tout aussi bien avoir la couleur des yeux de sa grand-mère ou la nature des cheveux de son arrière grand père. Quant à son caractère et à ses goûts, bébé pourra certes hériter de vos dispositions pour la musique par exemple, mais peut être et surtout pourra-t-il l’aimer parce que vous lui en aurez donné le goût!

Prêtes? La vie et vos enfants sont pleins de surprises! A priori, vous ne risquez pas de vous ennuyer!

« Nous verrons ce que l’avenir nous dira. Mais en tout cas, chaque jour nous nous émerveillons devant notre petit bonhomme qui change et qui devient de plus en plus lui-même. » Constance

À lire aussi :

Découvrez les ventes privées du moment sur MAMAN VOGUE VENTE PRIVÉE !

A quoi ressemblera votre bébé ?

Les premiers jours avec bébé: du fantasme à la réalité

©pinterest

 

Marie Duval

Infirmière puéricultrice, Marie travaille à la maternité catholique Sainte Félicité.
Munie d'une expérience en néonatalogie, elle suit également une formation en Lactation.
Marie est évidement fan de bébés, mais elle a surtout le don de se multiplier! Elle court après 150 projets, et 24h dans une journée n'est jamais suffisant!