A mes amies qui ont été mamans 10 ans avant moi

A mes amies qui ont été mamans 10 ans avant moi

Je fais partie de ces femmes qui se sont mariées un peu tard et qui ont eu leurs enfants … un peu tard. Un peu tard, c’est sûrement subjectif, mais en tout cas, j’ai eu mes enfants bien plus tard que la plupart de mes amies. Il y en en moyenne une douzaine d’années d’écart entre les enfants de mes amies et les miens. Alors qu’elles sont aujourd’hui entourées d’adolescents, mon aîné apprend à lire en CP et sa petite soeur s’éclate en maternelle.

Si je me retourne sur ces années qui se sont écoulées depuis les premières grossesses de mes amies jusqu’à aujourd’hui, comment ont évolué ces amitiés?

Plutôt bien en général ! Certes, il y a quelques visages auxquels je pense qui semblent avoir disparus en cours de route mais ils ne sont pas si nombreux. Est-ce que ces amitiés se sont essouflées à cause de moi ou à cause de ces quelques amies? Je ne sais pas vraiment, sûrement un peu à cause des deux. Est-ce que la maternité y est pour quelque chose? Peut-être en partie, mais pas uniquement.

Quand la maternité met à l’épreuve une amitié

Il serait un peu hypocrite, et irréaliste, de dire que les maternités successives de mes amies (alors que pendant longtemps, j’étais toujours célibataire et qu’il m’arrivait parfois de rêver de petits bébés) n’ont jamais interféré sur nos amitiés.

Devenir mère et élever des enfants, c’est sûr, c’est un immense changement, un rôle que l’on endosse à 100% et qui redéfinit beaucoup de priorités. Pas facile de garder des liens solides, des sujets de conversations communs et des moments entre copines quand on vit des vies complétement différentes.

Alors, oui, il arrive que les liens se distendent. Et si c’est le cas, à qui la faute? (si tant est qu’il y a une faute!). Un peu aux deux, je disais. Il se peut qu’une jeune maman complètement sous l’eau en arrive à délaisser une amie.

 

Il y a des annonces de grossesse et de naissances qui m’ont remplie de joie. Et il y en a d’autres, tombées à des moments douloureux pour moi, pour lesquelles j’ai eu plus de mal à me réjouir. Il y a des jeunes mamans avec qui j’ai tout fait pour garder les liens et d’autres desquelles j’ai préféré m’éloigner un peu. Il y a des amies qui se sont métamorphosées en devenant mères et celles qui n’ont pas tellement changé. Il y a les erreurs que j’ai faites envers certaines de mes amies, et celles qui ont été faites envers moi.
Celles qui ont gardé une place pour nos conversations d’avant dans leur nouvelle vie et d’autres qui se sont engouffré

Photo : ©Virginie Hamon pour MAMAN VOGUE