Devenez la plus heureuse des mamans

ET RECEVEZ NOS MEILLEURS ARTICLES POUR ÊTRE UNE MAMAN COMBLÉE

Cliquez sur votre semaine de grossesse

6 bonnes idées que j’ai piquées à ma maman

6 bonnes idées que j’ai piquées à ma maman

Enfant, les choix de ma maman me semblaient naturels. Ils faisaient partie de mes références familiales, ils étaient ma norme. Lorsqu’à mon tour, je suis devenue mère, j’ai regardé en arrière et ces choix m’ont sauté aux yeux. Ils se sont révélés être des pépites dont il faut absolument que je fasse profiter mes propres enfants.

Voilà les bonnes idées que j’ai déjà piquées à ma maman ou que je lui piquerai au fur et à mesure que ma famille s’agrandira et que mes enfants grandiront.

Le livre du mois

Chaque début de mois, maman nous offrait un livre. Soit c’était une surprise, soit nous nous rendions à la librairie pour le choisir ensemble. Elle avait créé un véritable rendez-vous que nous attendions avec beaucoup d’impatience. Aussitôt reçu, nous le feuilletions avec avidité et le dévorions parfois en une journée. Quel bonheur de découvrir la suite des aventures du Prince Eric ou un nouveau Trilby ! Elle nous a ainsi constitué une précieuse bibliothèque qui n’est sans doute pas étrangère à notre goût pour la lecture.

Pas de télé

Tu n’as pas de télé ? Comment tu fais ?! Au début des années 1990, mon frère et moi faisions figure d’ovnis sur les bancs de l’école. Nous osions à peine avouer que maman avait banni la télé de la maison. Point d’écran qui trône au milieu du salon. Comment faisions-nous pour survivre ? Dans notre famille, personne n’avait de télé. Nous n’y avions jamais été habitués. Alors que mes copines regardaient le club Dorothée, au programme de mes soirées, c’était plutôt parties de Nain Jaune et de Yams. Une excellente recette pour vivre des moments de qualité en famille.

Pas de cadeau sans occasion

Quand nous avions envie de quelque chose, nous glissions un petit papier dans la boîte à idées. Lorsqu’approchait notre anniversaire ou Noël, maman piochait dedans pour nous gâter. Quelle joie de découvrir l’objet ou le jeu tant attendu après quelques mois d’attente ! Je crois bien que cela a préservé notre capacité à nous émerveiller et à apprécier la valeur des choses.

La méthode Boscher

Maman nous a appris à lire avec la méthode Boscher. Cette méthode syllabique du début du XXe siècle suit le principe du b.a.-ba, apprenant aux enfants à déchiffrer les lettres, puis les sons, puis les syllabes et enfin les phrases. Je la trouve pleine de bon sens et avec du recul, je crois que cette méthode nous a permis d’avoir une bonne orthographe.

Les réflexes de famille nombreuse

Je n’ai qu’un frère mais maman étant 2e de 7 enfants, elle a des réflexes de famille nombreuse. Organisée (courses et cuisine en quantités familiales, anticipation…), bonne gestionnaire (épargne régulière, pas de gâchis, raccommodage…), prévoyante (listes pour ne rien oublier, toujours les indispensables sous la main qu’on soit à la maison ou en voyage…), manuelle (changer une roue, coudre une tenue, bricoler une étagère, elle sait à peu près tout faire). J’essaye de l’imiter, à ma petite échelle ! Et je dois dire que cela permet de se simplifier considérablement la vie.

La cuisine maison

Dans les placards, que des matières premières. Au réfrigérateur, que des produits frais. J’ai toujours vu maman acheter des produits basiques et les cuisiner elle-même (elle allait jusqu’à râper son gruyère…) : sa botte secrète pour nous faire apprécier des plats qui étaient le cauchemar de nos amis. Les épinards crémeux à souhait grâce à une sauce béchamel dont elle seule connaît le secret, les choux de Bruxelles fondants accompagnés de pommes de terre et lardons, les foies de volaille en petits morceaux bien grillés mélangés à des coquillettes… Elle a su développer notre goût, c’est une certitude !

 

Et vous, quelles sont les bonnes idées que vous avez piquées à votre maman ?!

 

Apolline Boyer Chammard
© photo Virginie Hamon pour MV

Laisser un commentaire