5 preuves que je peux me transformer en super-héroïne du quotidien

5 preuves que je peux me transformer en super-héroïne du quotidien

Shiva, c’est mon deuxième prénom ! Pourquoi ? Car j’ai la réputation de tout faire en même temps. Je bosse en télétravail, j’élève les enfants de mon compagnon – lui-même parfois le pire de tous les gamins – je gère les courses, la cuisine, le ménage, le repassage et je m’égosille dans tous les sens pour que ça roule.

Mais cette vie-là, j’en ai marre. Alors j’ai décidé de remettre les choses un peu en place avec 5 nouvelles règles du jeu dans la maison. Et ça marche !

Voici mes 5 petites victoires du quotidien que je partage avec vous aujourd’hui :

  1. Je ne me prends pas la tête le soir pour faire à manger

C’est probablement le truc dont je suis le plus fière. Mes soirées sont enfin sereines : terminé la prise de tête devant le frigo chaque soir pour savoir ce que je fais à manger. Le genre de questionnement insupportable en fin de journée et qui se termine inlassablement en « poisson pané / tomates cerises » ? Facile à préparer, pas trop déséquilibré…oui mais, aucun plaisir du « fait-maison ».

Comment je fais ? J’ai tout simplement opté pour le batch-cooking. Le batch cooking, c’est cette technique qui consiste à prévoir à l’avance ses menus pour la semaine et préparer tout ce que l’on peut à l’avance. Résultat : un sacré gain de temps le soir car il n’y a plus qu’à faire réchauffer les plats et les assembler. Le lundi, c’est mon jour de congé. Alors je passe 3h en cuisine pour préparer les déjeuners et dîners des 5 jours de la semaine. Mieux : je demande aux enfants un plat qui leur ferait plaisir dans la semaine, et je le prévois. Comme ça, je suis sûre de leur faire plaisir. Et c’est qui la meilleure ?

  1. Terminé la crise des devoirs

L’angoisse des soirées : apprendre les mots de la dictée + une table de multiplication tout en déchiffrant les peintures rupestres de Lascaux. Et tout ça multiplié par autant d’enfants et de programmes différents, entre le téléphone qui sonne, les cris du petit qui préfère jouer à la console, et la grande qui pleurniche devant son problème de maths. Tu la sens ta soirée gâchée ? Désormais, tout cela est un souvenir (presque) lointain.

Comment je fais ? Déjà, chacun dans sa chambre, ça évite les « chipotages » entre les uns et les autres. Ensuite, selon la quantité de devoir, chacun a un temps référence. Par exemple, la grande en 5ème, devrait avoir fini ses devoirs vers 18h30, ensuite, elle peut profiter de son temps jusqu’au dîner. Cela permet aussi aux petits trainards de ne pas écrire 3 phrases en 45 minutes. J’incite aussi les plus grands à s’avancer, et je leur évite les emplois du temps de ministre avec 1 activité extrascolaire chaque soir. Après tout, eux aussi ont besoin de souffler !

  1. Je dis adieu au fouillis

Vous connaissez ça vous aussi ? L’appart qui ressemble à Bagdad à la fin du week-end car tout le monde a profité de sa journée mais personne n’a rien rangé. Ce genre de truc m’a fait péter un plomb car ce fouillis me fatigue. Et je suis sûre que vous devinez qui range toute la maison ! Sauf que je ne suis pas la boniche de la famille. Depuis, je fais en sorte que certaines pièces restent le mieux rangées possible.

Comment je fais ? La règle est simple : le salon, l’entrée et la cuisine ouverte (bref les pièces communes) doivent être présentables. Fini les chaussures jetées dans l’entrée, le souk dans le salon et la vaisselle en vrac partout dans la cuisine. Je dérange = je range. Depuis quelques semaines, j’ai imposé que l’on range ses affaires en rentrant (j’ai acheté un petit placard pour les chaussures), et que les cartables ne stagnent pas dans l’entrée systématiquement. Que la cuisine et le salon soient corrects sans être non plus un décor de magazine d’architecture. Aujourd’hui, on y arrive petit à petit. Et franchement, ça me change la vie et me repose les yeux. Alors, c’est qui le patron ?

  1. Je me lance dans une démarche écoresponsable et je m’y tiens

C’est suite à une activité scolaire faite par les enfants, que nous nous sommes rendus compte que nous pourrions nous engager plus activement. Manger local, faire le marché, éviter les déchets superflus ou les contenants en plastique. Finalement, c’est un coup à prendre, mais ça devient naturel très vite.

Comment je fais ? Je privilégie les courses au marché avec des produits de saison et locaux, mais aussi les achats en vrac. Du coup, il y a beaucoup moins de déchets plastiques dans ma poubelle de tri. Je fais mes produits de nettoyage et j’ai opté pour le savon et le shampoing solide. Bref, je contribue à ma façon à l’environnement et en plus je fais des économies. Qui dit mieux ?

  1. J’arrive à prendre du temps pour moi

Oh, ce n’est peut-être pas grand-chose, mais avec toute cette nouvelle organisation, j’arrive à me dégager un peu de temps pour moi. C’est quelques minutes pour prendre un bain par exemple, ou pour lire un peu au calme. Et puis, je peux enfin pratiquer une activité sportive une fois par semaine et  laisser Papa gérer toute la p’tite troupe.

J’ai surtout compris que je ne suis pas la seule à pouvoir et devoir tout faire à la maison : nous sommes 4 et chacun peut apporter sa pierre à l’édifice à la hauteur de ce qu’il peut faire.