5 critères indispensables qui font que vous êtes sûr d’avoir choisi le bon parrain/marraine !

5 critères indispensables qui font que vous êtes sûr d’avoir choisi le bon parrain/marraine !

Vous allez faire baptiser votre enfant dans les prochains mois mais vous ne savez pas encore qui vous allez choisir pour devenir le parrain et la marraine de votre tendre enfant ?
Nous sommes là pour vous conseiller sur les critères à prendre en compte pour faire le meilleur choix ! 5 petits conseils qui nous l’espérons, vous éclaireront sur cette décision à prendre.

Un parrain et une marraine, de préférence croyants et pratiquants

Beaucoup de parrains et marraines sont choisis par simple raison affectueuse, et, souvent, il arrive qu’aucun ne croit en Dieu et s’investissent dans la vie chrétienne.
Or, il faut garder à l’esprit que cette personne aura un rôle essentiel à jouer dans l’éducation de votre enfant.

En effet, un parrain et une marraine devront accompagner leur filleul dans son éducation religieuse, le guider, l’aiguiller dans les moments difficiles de sa vie et répondre à ses questions, notamment en lien avec la religion chrétienne mais aussi sur ses questionnements quotidiens.
L’Église demande d’ailleurs que les personnes choisies comme parrain et marraine d’un futur baptisé soient eux-mêmes baptisés, voire même confirmés.
Il est alors important de choisir un parrain et une marraine qui sauront être présent pour votre enfant et devenir en quelques sortes un éducateur de la foi.

Une relation sur du long terme

Une fois que vous avez choisi le parrain et la marraine de votre enfant vous ne pourrez plus revenir en arrière, il sera désigné comme tel tout au long de sa vie.
C’est pourquoi vous devez proposer ce rôle à une personne en qui vous avez entière confiance, quelqu’un qui sera présent pour le restant de votre vie pour vous parent, comme pour votre enfant.
Choisir un ami proche ou un membre de votre famille avec qui vous avez créé des liens solides sera le choix le plus judicieux pour accomplir ce rôle de parrain ou de marraine.

De plus, il est important que vous preniez une personne proche de vous afin qu’elle le soit aussi avec votre enfant. Le parrain et la marraine n’est pas là que pour accompagner votre enfant dans la vie chrétienne, ils peuvent aussi être un soutien lors de période difficile comme l’adolescence. Les parents doivent pouvoir compter sur eux pour prendre un peu le relais de temps à autre. Les parrains et marraines sont un soutien en plus pour l’enfant, d’autres adultes à qui il peut se confier.

Des personnes généreuses et aimantes

Un parrain et une marraine n’est pas là juste pour offrir des cadeaux ou être présents aux quelques fêtes religieuses, c’est une personne qui s’intéresse à votre enfant, qui crée une réelle relation avec lui.

Même si parfois la distance et les emplois du temps de chacun peuvent perturber les rencontres ponctuelles il est tout à fait possible d’être proche et présent de son filleul : si on lui fait savoir rien que par des coups de téléphone, une petite carte postale quand on part en vacances ou un voyage organisé ensemble pour une occasion spéciale.

Un âge révolu

Malgré que l’Église accepte qu’une personne devienne parrain ou marraine d’un enfant à ses 16 révolus il est tout de même important de choisir quelqu’un qui aura la maturité de suivre son filleul dans son éducation religieuse. Mais, certains jeunes de 16 ans sont déjà très matures et responsables malgré leur jeune âge.
Assurez-vous seulement qu’elle aura les épaules pour vous soutenir vous et votre enfant dans cette éducation que vous avez choisi.

Un choix mûrement réfléchi

Choisir un parrain et une marraine à son enfant doit être un choix réfléchi et non guidé ou dicté par votre entourage. Cette décision vous revient, il ne s’agit pas de proposer d’engendrer ce rôle à quelqu’un rien que pour lui faire plaisir.

Un petit conseil : éviter de choisir une personne qui a accepté déjà plusieurs fois d’être parrain ou marraine d’autres enfants, elle sera sûrement moins disposée à passer du temps avec le vôtre et aura tendance à prendre son rôle plus « à la légère »

N’oubliez pas ensuite de rédiger les remerciements pour le parrain et la marraine.

 

Photo @donnesmoitamain.fr