8 astuces pour un sevrage en douceur

8 astuces pour un sevrage en douceur

Pour une raison qui n’appartient qu’à vous, vous avez décidé de sevrer votre bébé. Beaucoup de mamans appréhendent le sevrage surtout quand l’allaitement est bien mis en place… Vous ne savez pas trop comment vous y prendre, vous avez peur d’avoir des montées de lait douloureuses ou de ne plus avoir la relation particulière que vous aviez avec bébé… Pourquoi ce petit pincement au coeur ? Votre bébé peut-il être perturbé ?
Rassurez-vous, il existe quelques astuces pour que le sevrage se passe bien, tant pour la maman que pour le bébé.

  1. Prévoyez du temps
    Il est très important de sevrer bébé dans de bonnes conditions, sans stress ni pour vous ni pour lui.
    Pour un bébé de moins de 6 mois, le site de la Leche League indique qu’il faut environ 3 à 4 semaines pour un sevrage total. Prévoyez donc large.
  2. Etape par étape
    En fonction de vos souhaits, vous pouvez remplacer une tétée par un biberon une fois par jour.
  3. Choisissez les bons moments
    Vous pouvez donner un biberon à un moment où bébé a très faim, par exemple le matin. S’il s’énerve trop, faites-lui « goûter » une tétine quand il n’a pas faim justement. Ne le forcez pas.
  4. Expliquez-lui
    Dites-lui quelques jours avant de commencer ce qu’il va se passer et rassurez-le. C’est une réelle séparation pour bébé alors dites lui que cela ne changera en rien votre amour pour lui. Petit à petit, il va intégrer l’intégrer et se sentir frustré. Certes, le sevrage est un manque, mais comme tout manque, il est structurant.
  5. Passez le relai au Papa
    ou à un proche, qui ne « sente » pas le lait. Car si vous essayez de donner le biberon vous-même, bébé risque de ne pas être d’accord…
  6. Dissocier reprise du travail et sevrage
    Travail ne rime pas systématiquement avec sevrage ! Vous pouvez continuer de l’allaiter une ou deux fois par jour. Cela permet pour les plus angoissées de se sentir moins coupable de « confier » son enfant à la crèche, et de garder un moment privilégié avec lui. Chacun gagne en sérénité.
  7. Compensez le sentiment de frustration 
    Adoptez une position proche de celle dans laquelle vous lui donniez le sein, murmurez-lui des mots doux, et couvrez-le de petits baisers sur son front
  8. Ayez confiance en vous
    Moins vous vous crisperez, et mieux les choses se passeront. Votre bébé ne veut pas du biberon ? Ne vous bagarrez pas. Dites-vous bien que, tôt ou tard, il finira par l’accepter. Sinon, vous lui donnerez à boire à la tasse ou au gobelet, voilà tout ! 

 

© orlane-photos.com

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue