10 astuces pour que votre enfant vous aide à la maison !

10 astuces pour que votre enfant vous aide à la maison !

On vous dit, répète et rabâche même que vous êtes wonderwoman…Certes, vous le savez déjà (lol), mais parfois, il faut savoir déléguer, ne serait-ce que pour votre santé mentale et physique, mais aussi simplement pour éduquer vos enfants à rendre service, à être autonome, à grandir…

Voici 10 astuces pour que votre enfant vous aide à la maison. Bien évidemment, en fonction de l’âge des enfants, on peut leur demander certains services. Mais à partir de 3 ou 4 ans, ils sont capables d’aider – débarrasser son assiette (ET mettre dans le lave-vaisselle) ; ranger sa chambre ; faire son lit (ET plier son pyjama) ; faire la cuisine (un dessert / une tarte) sans toucher au four ou aux plaques ; mettre la table, la nettoyer, passer le balai ; trier le linge ; acheter du pain, faire des petites courses chez l’épicier du coin ; vider les poubelles de toute la maison ; jardiner…

Leur expliquer la raison

Pour les mettre dans de bonnes conditions, on peut leur expliquer pourquoi on a besoin d’aide. Cela leur apprend aussi l’humilité. Les enfants comprennent que les adultes aussi ont besoin de l’aide des autres, non pas pour faire à leur place, mais pour véritablement les aider, les soulager. « J’ai très vite expliqué à mes deux ainés que je n’avais que deux bras et qu’avec trois enfants, j’avais besoin d’aide, besoin de petits chevaliers servants pour m’aider au quotidien », souligne Caroline qui estime que les garçons peuvent être mis à contribution aussi bien que les filles.

Lui donner envie de s’investir

Il y a quelque chose de gratifiant pour un enfant quand il participe aux tâches familiales. Il se sent investi d’une mission, comme à l’école d’ailleurs quand il est chef de rang pour la semaine ou responsable de la distribution des cahiers de poésie ! A la maison, c’est pareil, permettre à son enfant d’être responsable d’une tâche par semaine, c’est le mettre en en avant.

Quand les enfants sont encore jeunes, il faut essayer de leur faciliter la vie pour qu’ils puissent aussi aider. Par exemple, « s’il faut rincer les assiettes avant de les mettre dans le lave-vaisselle, pensez à mettre un petit escabeau devant l’évier pour qu’ils puissent réellement le faire » conseille Clotilde, mère de quatre jeunes enfants. Et quand la tâche n’est pas réalisée de manière « parfaite » – les assiettes de travers dans la machine -, ne pas s’en offusquer, et leur montrer qu’on apprécie l’effort fourni, et leur montrer comment réussir à mettre l’assiette au bon endroit.

Plus sympa en jouant !

Il y a certains enfants (la plupart d’ailleurs) qui comprennent mieux une consigne sous forme de jeu plutôt qu’un ordre un peu sec. Si les enfants ont transformé leur chambre en salle de jeux géante, leur préciser 15 minutes AVANT d’aller à table ou un départ au parc qu’il faut ranger…pour leur laisser véritablement le temps de le faire, et de le faire correctement. « On a une règle à la maison pour que les enfants comprennent que c’est la fin de la récré, de la séance de jeux en gros, je mets une chanson – que nous avons choisi ensemble – assez fort et quand ils l’entendent, ils savent qu’ils doivent ranger leurs chambres…en musique ! Ils adorent et moi aussi, même plus besoin de crier » explique Emma.

Autre astuce, à ne pas négliger, c’est la précision de la tâche. Spécifier correctement le besoin. Le « range ta chambre » peut paraitre flou à un enfant (à vous, je vous rassure, pas du tout !), et il vaut mieux alors préciser ce qu’on attend exactement. « On mets les Lego rouge dans la boite des Lego rouge, les Lego jaunes dans la boite des Lego jaunes, etc ». C’est précis, et cela ne laisse pas de doute quant à la mission à remplir. Une manière efficace de bien se faire comprendre.

Un moment pédagogique

Apprendre aux enfants à aider peut être aussi un moment pédagogique pour revoir des fondamentaux. Exemple : trier le linge. Installer un bac pour les vêtements blancs, un autre pour les couleurs foncées et un autre pour les couleurs claires. « On revoit les couleurs ensemble en triant le linge. C’est très amusant et pour moi un gagne temps exceptionnel pour faire tourner mes machines ! » explique Marion, maman de 2 enfants.

Pour en finir avec les chamailleries entre frère et sœur sur le thème du qui fait quoi qui vire systématiquement au « c’est toujours moi qui mets la table, il ne fait jamais rien ! », il suffit de mettre en place un tableau avec les jours et les tâches de chacun. Plus besoin de se prendre la tête, il suffit de regarder le planning.

Aider, on l’a déjà dit, c’est apprendre à son enfant à devenir responsable et adulte. Rien de tel pour cela de lui demander, quand il est plus grand, vers 7-8 ans (mais cela dépend de la maturité de chacun), d’aller faire des petites courses de dernière minute : acheter du pain à la boulangerie en bas de la maison, une plaque de chocolat et une boite d’œufs chez l’épicier du coin. « Je donne à ma fille un billet de 10€ avec une petite liste, un temps imparti – car elle n’a évidemment pas de portable – un sac et elle doit rentrer avec les petites courses et me rendre la monnaie. A son retour, on fait les comptes ensemble. Un super exercice de mathématiques en situation réelle. C’est toujours mieux que la mise en pratique du fameux énoncé de maths avec la baignoire qui se remplit à telle vitesse… » s’amuse Perrine, mère d’une petite jeune fille.

Se sentir utile

Remercier son enfant après lui avoir demandé de l’aide est bien évidemment important et le féliciter quand cela a été bien fait également. On peut parfois leur donner une sucette ou leur lire une histoire en plus car il nous a bien aidé. Mais il faut savoir leur dire que le don gratuit, l’aide sans rien attendre en retour est primordial. On donne ce que l’on a simplement parce que l’autre en a besoin.

Se sentir utile est indispensable à la construction de chacun. Rendre service ne fait pas de quelqu’un un faible qui accepte tout. Bien au contraire. Saint Jean-Paul II en donne une définition parfaite : « L’éducation est plus qu’un métier, c’est une mission, qui consiste à aider chaque personne à reconnaître ce qu’elle a d’irremplaçable et d’unique, afin qu’elle grandisse et s’épanouisse. »

Photo : ©Anais Eynard Photography pour MAMAN VOGUE

Lire aussi :

Tâches ménagères et contraintes du quotidien : et si on se faisait (un peu) aider ?

Philippine de Maigret